Nouveau viré d’Europe 1

La direction l’a annoncé ce vendredi 04 juin 2021, elle se sépare de Matthieu Belliard.

Arrivé de RMC en 2018 pour assurer trois heures d’émission en fin de journée, le journaliste avait séduit par sa spontanéité et son aisance avec les auditeurs. Depuis la saison dernière, il animait une matinale rythmée et souriante, ainsi qu’un podcast de longs entretiens.

« Se séparer de Matthieu, c’est un reniement de plus ! Depuis deux ans, nos dirigeants nous disent qu’ils ont enfin compris qu’il fallait arrêter de sans cesse changer la grille… Ils auraient pu amorcer un virage tout en gardant quelques points d’appui, déplore un journaliste.

C’est incompréhensible, ça paraît suicidaire. Toutes ces figures de l’antenne remerciées, ça envoie un signal négatif en interne, ça ne peut qu’encourager les forces vives à partir d’elles-mêmes, à aller voir ailleurs… »

À la liste des programmes orphelins s’ajoute le 18-20 h de Julian Bugier, qui annonçait en début de semaine au Parisien partir de lui-même pour se concentrer sur le 13 heures de France 2.

D’autant qu’une rupture conventionnelle collective, visant une quarantaine de postes, incite les salariés volontaires à quitter la station.

Lorsque les finances servent d’exécutoire aux basses tâches !

Le Leitmotiv de Vincent Bolloré et la directions mise en place depuis le rachat : il faut réduire les coûts ; Europe 1 accusant plusieurs dizaines de millions d’euros de pertes par an.

La réalité est toute autre. Le très catholique patron breton entend mettre en place un media diffusant ses vues personnelles très droitières de l’information politique et de la gestion de la société à l’image de Cnews dont Europe 1 devrait relayer les journaux… va-t-on voir débarquer Cyril Hanouna en directeur de programme de la station ?


Élise Racque. Télérama. Titre original : « Matthieu Belliard, Pascale Clark, Anne Roumanoff… Europe 1 perd ses grandes voix ».

Source (Extraits)