Pascale Clark virée d’Europe 1

Europe 1 nouvellement « gobé » par Bolloré… du changement…

« Sans surprise mais avec tristesse », la journaliste Pascale Clark a annoncé son départ proche d’Europe 1, en précisant qu’aucune raison n’était « invoquée » à sa non-reconduction

Après seulement un an au sein de la station, la journaliste a annoncé mercredi soir qu’elle n’était pas reconduite à la rentrée prochaine. À plusieurs reprises, elle avait pris ses distances avec Vincent Bolloré, désormais actionnaire principal du groupe Lagardère, coïncidence ?

La journaliste à la voix reconnaissable entre toutes, grande gueule de la radio, se savait sur la sellette. Elle est l’une des rares à avoir publiquement sonné l’alerte sur les appétits médiatiques de Vincent Bolloré (Vivendi, Canal+…), qui vient de faire une entrée en force au capital de Lagardère.

« Vous savez qu’il y a peut-être un péril qui rôde. Ce ne serait pas une bonne nouvelle que Bolloré rachète Europe 1 », osait-elle le 8 mai. Paye-t-elle sa liberté de ton ? Son éviction sonne-t-elle comme les prémices d’une reprise en main de la station dans les mois à venir ? La question se pose. Les fans de la journaliste – dont plus de cinq mille ont liké le message en seulement quelques heures –, eux, ont tranché.

Il y a un an, nous l’interrogions sur le monde des médias. « Tous les univers sont un peu impitoyables », répondait-elle.


François Rousseaux – Télérama. Source (Extraits)

3 réflexions sur “Pascale Clark virée d’Europe 1

  1. Matatoune 04/06/2021 / 14:20

    C’est sûr Bolloré n’aime pas la voix si particulière de Pascale Clark et surtout sa liberté de ton.
    Dommage, elle était revenue sur les ondes après sa minute journalière sur Twitter pendant le premier confinement.
    Espérons qu’elle trouvera une autre radio ou télé où se poser !

  2. jjbey 04/06/2021 / 16:36

    L’empire de la droite médiatique s’agrandit et les journalistes qui s’interrogent (seulement, pas combattent) la ploutocratie et sa mainmise sur l’info sont de trop aux yeux des voraces. Vive l’exploitation capitaliste est le seul credo acceptable. Con se le dise.

Laisser un commentaire