ÇA, JE VEUX FOURNILLER

Marc Laphrise de Papillon (1555-1599)

Ça, je veux fourmiller en ton joly fourneau:
Car j’ay de quoy esteindre et allumer la flamme,
Je vous veux chatouiller jusqu’au profond de l’âme
Et vous faire mourir avec un bon morceau.

Ma petonne inventons un passe-temps nouveau.
Le chantre ne vaut rien qui ne dit qu’une gamme,
Faictes donc le seigneur et je feray la dame,
Serrez, poussez, entrez, et retirez tout beau.

Je remu’ray à bons d’une vitesse ardente,
Nos pieds entrelacez, nostre bouche baisante:
La langue frétillarde ira s’entremouillant.

Jouons assis, debout, à costé, par derrière
Non à l’Italienne, et tousjours babillant:
Ceste diversité est plaisante à Cythère.