L’évocation musicale

Michel Legrand avait le mérite de « bonifier » musicalement un film comme celui évoqué par ces morceaux issus « d’un été 42 ».

Le film ne restera certainement pas dans le 10-20 meilleurs de tous les temps, mais restera cette musique gracieuse, évocatrice d’une époque à tout jamais révolue