Enfin…

L’accès facilité a la culture pour les jeunes…

On y arrive enfin ! Après deux ans d’expérimentations émaillées de polémiques, le pass Culture est généralisé à l’ensemble du territoire. Mais c’est un pass nouveau: les jeunes de 18 ans ne bénéficieront pas d’un crédit de 500, mais de 300 euros; les études ont montré qu’une moyenne de 120 euros seulement était déboursée. En livres essentiellement (jusqu’à 76 % des achats ces derniers mois).

Vient ensuite la musique (12 %), puis le cinéma et l’audiovisuel (10%). Quant aux dépenses numériques, elles sont plafonnées à 100 euros et restreintes à des entreprises françaises (ce qui exclut Netflix et Amazon).

Le pass pourra aussi être utilisé pour payer des cours de danse, acheter un instrument, ou du matériel de dessin. Pis-aller pour pallier la faiblesse de l’éducation artistique ? Peut-être, mais il s’accompagne d’un autre dispositif : à compter de janvier 2022, le pass sera élargi aux élèves de quatrième et de troisième qui bénéficieront chacun de 25 euros par an pour des sorties scolaires (50 euros pour ceux de seconde et de première).

On se prend à rêver d’une véritable initiation aux arts et à la culture orchestrée par leurs professeurs, avec l’aide du pass dont l’application, géolocalisée, a été conçue comme un anti-algorithme. Elle propose des playlists concoctées par des artistes, des rencontres avec ces derniers, ou des événements réservés à ses seuls détenteurs.

À en croire un sondage réalisé par la société pass Culture, 73,5 % affirment qu’il leur a permis de s’essayer à de nouvelles activités.

La suite s’annonce pleine de promesses.


Yasmine Youssi – Télérama N°3724 – 26/05/2021