Être « C… » chez certains, c’est de naissance !

Sur recommandation du Professeur Raoult, l’ancien ministre a assuré sur le plateau de CNews avoir avalé un cocktail de pastis et d’hydroxychloroquine pour guérir du Covid.

Rires jaunes sur le plateau de CNews, ce mardi 18 mai 2021 à « l’Heure des pros ». Philippe de Villiers a dévoilé le secret de sa remise sur pied après avoir contracté le Covid-19.

« Le premier soir, j’ai pris un verre ballon. Le deuxième, un verre à Ricard. Au bout de trois jours, j’étais guéri ».

Pourtant habitué aux déclarations chocs, Pascal Praud, le présentateur du talk-show, se penche, fait répéter: « Vous êtes sérieux? ». « C’est peut-être l’anis », sourit Philippe de Villiers.

Didier Raoult lui-même serait à l’origine de cette prescription farfelue, suggère-t-il.

Même accompagnée de quelques gélules d’hydroxychloroquine et diluée « dans de l’eau », la cure au pastis est difficile à digérer. […]

En 2005, l’épidémie de grippe aviaire sévit, et la rumeur se propage. Le breuvage pourrait être un remède, affirme-t-on dans les rues de Marseille, en témoigne un numéro du JT de France3, déterré par l’INA face aux rumeurs persistantes sur l’alcool et le Covid-19.

Le pastis est notamment fabriqué à partir d’anis étoilé, une plante également utilisée pour produire de l’oseltamivir, une molécule prescrite contre la pandémie de l’époque. 

La proximité entre les deux substances s’arrête là, explique néanmoins la docteure Maryvonne Hayek, dans le JT de France 3 Marseille du 31 mai 2005. « Ce n’est pas une question médicale ni digne d’un chimiste ».


Antoine Beau – Huffington Post – Titre original : « De Villiers assure avoir guéri du Covid-19 en buvant du pastis, un vieux mythe » –

Source (Extraits)

3 réflexions sur “Être « C… » chez certains, c’est de naissance !

  1. jjbey 19/05/2021 / 06:46

    A ce niveau il y a certes un atavisme délirant qui peut expliquer un degré de connerie qui ne serait jamais atteint s’il n’y avait un entrainement ardant du sujet. Le vi con te est un grand sportif aimé de ses sujets tarés qui ne manquent jamais une occasion de l’élire. Brassens a dû beaucoup s’inspirer de lui quand il a composé sa chanson « quand on est con on est con ».

  2. Matatoune 19/05/2021 / 08:15

    Il a fêté plus tôt l’ouverture des terrasses ! Mais, rappelons nous le grand orangé de l’autre côté de la mer … Plus c’est gros, mieux ça passe ! Mais, ne rions pas trop, notre grande fifille à la chevelure abondante chargée de la citoyenneté pense à Hanouna comme  » journaliste » du débat entre les deux tours …A ce stade, il faut ouvrir un cahier pour les noter!

  3. raannemari 19/05/2021 / 19:22

    Il a peut-être guéri du covid mais visiblement le pastis ne soigne pas tout 🙂

Laisser un commentaire