Des écharpes tricolores en guise de vaccins

Rentré du Gabon le 2 mai 2021 pour participer à la réunion de LR (consacrée à une alliance éventuelle avec LR-EM), Francis Szpiner, le maire du XVIe arrondissement de Paris, a fait sensation à Roissy.

Au contrôle, l’élu n’était pas en mesure de présenter les résultats négatifs d’un test PCR imposé à tous les passagers du vol. « J’ai déjà fait un test il y a moins de 72 heures et je suis vacciné », a plaidé l’avocat devant la police aux frontières.

Et d’assurer qu’il venait d’avoir le ministre de l’Intérieur au téléphone, pour lui signifier que « cette mesure [était] inadmissible ». Pas de quoi filer la chair de poule aux poulets qui, ni une ni deux, lui ont collé une prune. Mais Szpiner a refusé la période d’isolement…

Or, comme tous les voyageurs débarquant en France, l’avocat avait signé un engagement « sur l’honneur » às’isoler sept jours durant puis à effectuer un test de non-contamination à l’issue de cette période. En se rendant fissa au siège de LR, il s’est assis sur la quarantaine. « On ne m’a pas dit qu’il fallait s’isoler », explique-t-il au « Canard ». Les avocats ignoreraient-ils la loi ?

Le 3 mai 2021, déjà, la sénatrice Marie-Laure Phinera-Horth s’était fait tirer les oreilles par des flics parisiens et avait échappé de peu à la prune. Après son arrivée de Guyane, dont elle est une élue, elle a indiqué comme adresse d’« isolement » le Palais du Luxembourg, son lieu de travail…

Et d’assurer au « Canard » qu’elle se rendait au Sénat chaque matin, de 10 heures à midi. Lors de la séance de questions d’actualité, elle avait même envisagé d’interpeller le gouvernement sur les ravages du variant brésilien en Guyane.

Et rien sur un éventuel cluster au Sénat ?


Article signé des initiales D. H. et C. L. – Le Canard enchaîné. 12/05/2021