Arnaud Montebourg : L’éternel retour !

Montebourg. Non, ce n’est pas de l’acharnement, car une telle évanescence ne le mérite aucunement. C’est bien plutôt de l’instruction civique.

Et d’abord ce rappel : Arnaud Montebourg a été l’un des principaux ministres, après 2012, d’un homme politique aujourd’hui disparu, François Hollande. En charge de l’Économie et, ne rions pas trop fort, du « Redressement productif ». On a vu. Le drôle aura tout défendu sans jamais trembler : l’ouverture de mines et la réouverture de l’une d’elles, bourrée d’amiante, les gaz de schiste, sans oublier bien sûr le nucléaire made in France. Oui, il défend l’industrie tricolore, la belle.

Que se passe-t-il chez cette Grandeur?

Il parle,sans y croire de se présenter à l’élection présidentielle, et reçoit pour cette raison des clins d’oeil de La France insoumise d’un autre chanteur d’opérette, Mélenchon. Et quand il trouve le temps, il cause.

Le site gratuit Reporterre organise désormais des débats entre géants, et le dernier aura réuni Éric Piolle, maire EELV de Grenoble, et Montebourg soi-même.

Et que dit-il tout soudain des conséquences du nucléaire, moulinant des mains comme il l’a fait mille fois devant les journalistes? Ceci : « Bon, ben relativisons. Fukushima : zéro mort. Tchernobyl : zéro morts. »

Arrêtons ici l’image. Bien entendu, c’est une infamie.

Pour s’en tenir à la catastrophe ukrainienne, même les nucléocrates les plus bas de plafond admettent des morts et des cancers par milliers. Les autres estimations oscillent entre 200.000 morts et 1 million.

Cette dernière, très contestée, figure dans un livre édité par l’Académie des sciences de New York. Dans tous les cas, Montebourg est ignoble, qui essuie ses pieds distingués sur des cadavres.

Au-delà, il donne puissamment à réfléchir. Les politiques, jusqu’au sommet, sont des ignorants qui tranchent des questions essentielles sans avoir pris le soin d’en connaître quoi que ce soit.

Le nucléaire français est en faillite (EDF, 42 milliards d’euros de dette, Orano-Areva jongle avec la sienne), mais Macron pense à sa réélection.


Fabrice Nicolino. Charlie Hebdo. 12/05/2021


1. reporterre.net/Nucleaire-le-recit-du-debat-Montebourg-Piolle-sur-Reporterre