Les Talibans Afghans

Pourquoi changer de mentalité lorsque plus rien ne l’empêche !

Prenez les talibans, en Afghanistan. Ils auraient tellement changé qu’on ne les reconnaît plus ! C’est ce qu’ils disent, à l’heure où les Américains se retirent du pays (« Courrier international » du 28/4, reprenant des informations de Radio Free Europe).

Il ne faut nullement s’inquiéter du retrait des troupes US, qui a commencé le mai et s’achèvera le 11 septembre, puisque les talibans sont désormais bien plus relax. Ils ont fini leur crise d’adolescence, en somme.

Malheureusement pour eux, les Afghans, et surtout les Afghanes, n’en croient pas un mot.

Les talibans sont toujours restés en embuscade, occupant des pans entiers de territoire. Ceux qui vivent déjà sous domination talibane, et ils sont nombreux, décrivent la même violence, la même justice expéditive, les mains coupées, les passages à tabac, les humiliations publiques, les lapidations.

Les femmes doivent quitter l’école le plus tôt possible et n’ont d’autre choix que de rester chez elles, surveillées de près par leurs pères, frères ou maris, quand ce n’est pas les trois à la fois. Bonne chance à celles qui, depuis quelques années, sont retournées s’instruire dans les grandes villes. Elles rêvaient de devenir médecin, enseignante, ingénieure ? Ce qui les attend, tout le monde le sait : enseignement du seul Coran jusqu’à leur puberté, puis enfermement à vie.

Une petite nouveauté, cependant, dans l’arsenal répressif de ces sympathiques intégristes : désormais, se plaignent les Afghans interrogés par Radio Free Europe, c’est aussi la chasse aux smartphones, des fois que la population se mette en tête d’écouter de la musique, de consulter la presse indépendante ou de réaliser des vidéos pour faire connaître l’horreur de son quotidien.

Ils n’ont rien compris, ces pauvres Afghans, ils ont bien besoin d’une petite rééducation. Heureusement, les talibans vont les faire changer. À leur façon, qui, elle, n’a pas changé.


Article signé des initiales A.-S. M. – Le canard enchainé 05/05/2021

4 réflexions sur “Les Talibans Afghans

  1. jjbey 10/05/2021 / 11:43

    Les fous de dieu sont de parfaits abrutis forcenés de la charia dont ils abusent à l’envie.
    La liberté ne réside que dans le cadre étroit de leurs pensées malfaisantes et l’imbécilité de ceux qui les mettent en œuvre.
    Quand on commémore les 76 ans de la défaite du nazisme on s’interroge sur ce laisser aller international.

  2. bernarddominik 10/05/2021 / 15:07

    Les Talibans ne sont que le reflet d’une société violente qui a trouvé dans l’islam la justification de sa violence. Ce sont bien des afghans qui en font partie, pour réussir face aux armées occidentales c’est qu’ils doivent avoir le soutiens de la majorité des afghans. Les démocrates sont minoritaires, ils doivent revoir leur façon de libéraliser leur société, les occidentaux les ont abandonnés comme ils ont abandonné les libyens et tant d’autres.

  3. Pat 11/05/2021 / 11:14

    Il est terrible de constater encore une fois qu’il est inutile, couteux, contre-productif…de vouloir imposer un mode de vie occidental à une autre culture.
    De nouveau c’est l’abdication et il faut laisser chaque peuple faire sa propre évolution ou révolution.
    Nous pouvons juste accueillir avec bienveillance celles et ceux (les dissidents (es) pour qui nos valeurs de liberté et de démocratie (avec leurs défauts) demeurent un modèle à suivre.

    • Libres jugements 11/05/2021 / 14:28

      Bonjour et merci pour ce commentaire.
      Ainsi selon le commentaire tenu, il faut–faudrait condamner l’ingérence d’un état dans les affaires d’un autre État. A la base pourquoi pas !

      Mais alors prenons l’exemple toujours d’actualité de l’État d’Israël pillant consciencieusement avec l’aval de tous les états du monde, la Palestine en virant, dépossédant les Palestiniens dans le même temps on laisse les Syriens, les Libyens, Les habitants du Yémen, certains habitants de l’Égypte, sans parler de ce qui se passe dans certains pays de l’ex Union soviétique, Ukraine, etc. ou encore le génocide kurde par la Turquie.
      Voilà bien des points qui posent question parce qu’ils organisent directement ou indirectement les problèmes de migration de masse et comme dit un texte national nous ne pouvons pas en France accueillir toute la misère du monde quel est le pays qu’il ne pourra dans les mois ou les années à venir ?
      Très amicalement
      Michel

Laisser un commentaire