En cette fin d’avril 2021 ou alterne pluie et froidure…

Une petite « Ballade en Novembre« 

Qu’on me laisse à mes souvenirs
Qu’on me laisse à mes amours mortes
Il est temps de fermer la porte
Il se fait temps d’aller dormir
Je n’étais pas toujours bien mise
J’avais les cheveux dans les yeux
Mais c’est ainsi qu’il m’avait prise
Je crois bien qu’il m’aimait un peu

[Refrain]
Il pleut sur le jardin, sur le rivage
Et si j’ai de l’eau dans les yeux
C’est qu’il me pleut sur le visage

Le vent du Nord qui s’amoncelle
S’amuse seul dans mes cheveux
Je n’étais pas toujours bien belle
Mais je crois qu’il m’aimait un peu
Ma robe a toujours ses reprises
Et j’ai toujours les cheveux fous
Mais c’est ainsi qu’il m’avait prise
Je crois que je l’aimais beaucoup

[Refrain]
Il pleut sur le jardin, sur le rivage
Et si j’ai de l’eau dans les yeux
C’est qu’il me pleut sur le visage

Si j’ai fondu tant de chandelles
Depuis le temps qu’on ne s’est vus
Et si je lui reste fidèle
À quoi me sert tant de vertu ?
Qu’on me laisse à mes amours mortes !
Qu’on me laisse à mes souvenirs
Mais avant de fermer la porte
Qu’on me laisse le temps d’en rire
Le temps d’essayer d’en sourire

[Refrain]
Il pleut sur le jardin, sur le rivage
Et si j’ai de l’eau dans les yeux
C’est qu’il me pleut sur le visage.


Anne Vanderlove