Ah, bougres !

Les campagnols foutent le grand bordel

Les campagnes du cœur de la France (Massif central) sont à feu et à sang à cause d’une bestiole très jolie et ultra-chiante, le campagnol.

Souvent, on l’appelle le rat taupier, pour l’excellente raison qu’il vit beaucoup sous terre. Et n’oublions pas qu’il est (qu’ils sont, elle et lui) des copulateurs hors pair. En quelques années, ils peuvent passer de 1 individu à l’hectare à 1200. Pour le paysan, cata garantie.

Ceux de Haute-Loire ou du Cantal voient en ce moment leurs prairies retournées, au point que l’herbe ne parvient plus à s’y réinstaller. On pourrait remettre des haies ou entasser des pierriers où les prédateurs comme la fouine pourraient s’installer, avant de massacrer du campagnol. On pourrait surtout arrêter de flinguer des renards.

Cet animal somptueux peut être chassé et piégé toute l’année, entre autres parce qu’il dérange les chasseurs. Il boulotte un peu trop à leur goût ces faisans d’élevage relâchés la veille de leurs grandes battues bidonnées. Donc, on le traque.

C’est extrêmement con, car un renard mange chaque année des milliers de micro-mammifères, en particulier des campagnols. Il y est si adroit qu’on a nommé l’un de ses comportements de chasse le mulotage. Le voir sauter sur place, queue au vent, est une splendeur.

Et justement. Un collectif de dizaines d’associations du Doubs (renard-doubs.fr) a rédigé un argumentaire parfait qui rétablit quelques vérités de base.

S’appuyant sur des estimations officielles (franchement, c’est à n’y pas croire), le collectif écrit qu’un seul renard, par ses prélèvements de campagnols, pourrait rapporter à la collectivité jusqu’à 2 300 euros par an. Un seul renard !

Un autre calcul fait rigoler avant de faire réfléchir.

Un campagnol mange son propre poids d’herbe chaque jour. L’action énergique d’un renard permet de « sauver » 3,5 tonnes d’herbe par an, soit une tonne de foin. Or, en 2018, dans l’est de la France, la tonne de foin se vendait autour de 180 euros.

Avis sans frais à ceux qui gueulent contre le campagnol.


Fabrice  Nicolino – Charlie Hebdo – 31/03/2021

Dessin de Zorro – Charlie Hebdo – 31/03/2021