La Marine se saborde

Depuis qu’une ministre inspirée, Frédérique Vidal (Enseignement supérieur), a popularisé le terme « islamo-gauchiste », réservé jusque-là aux cercles extrême-droitiers, l’expression a fait du chemin, et plus personne ne retrouve ses petits ! Même Marine Le Pen s’y perd…

A propos du dernier coup d’éclat des militants de l’Action française, qui se sont pointés dans l’hémicycle du conseil régional d’Occitanie en brandissant des pancartes « Islamo-gauchistes, traîtres à la France » , avant de se frotter aux services de sécurité, la cheftaine du RN a eu ce commentaire très correct (France 3, 28/3) : « C’est d’une idiotie ! Tous les gens qui se permettent d’entrer dans des cénacles démocratiques pour venir hurler je ne sais quoi, d’ailleurs, là c’était l’Action française, la dernière fois c’était l’association écologiste Extinction Rebellion, tous ces gens-là sont des idiots, voilà, des idiots ! »

On imagine la tête de papa Le Pen entendant sa fifille piétiner de la sorte les fondamentaux. Toute une éducation à refaire !

La Marine a dû achever le pauvre Jean-Marie et ses amis paras quand elle a ajouté, à propos du groupuscule facho : « Je ne savais même pas qu’ils existaient encore… »

La députée du Pas-de-Calais reste, en revanche, à la pointe de l’info lorsqu’il s’agit des actions ultraviolentes de la milice écolo Extinction Rebellion dans les aéroports.

Ses militants s’étaient, par exemple, introduits sur le tarmac de celui d’Annecy Mont-Blanc, en septembre dernier, pour demander un retour des terres au maraîchage. Et ces dangereux obscurantistes étaient… déguisés en légumes.

Un potage, vite !

Halte au « légumo-gauchisme » !


Article signé des initiales C. N. – Le Canard Enchainé – 31/03/2021