Une baffe pour crane d’œuf (*)!

Pour défendre l’ouverture des écoles, le ministre de l’Éducation a diffusé une chanson qui correspond à la situation en Californie, mais pas vraiment à la France.

Le partage par Jean-Michel Blanquer de la parodie de Pink Floyd par une chanteuse américaine continue de faire des remous. Après que Jean-Michel Blanquer a relayé cette reprise des Pink Floyd composée pour défendre l’ouverture des écoles, Ifat Orgad, l’autrice de la chanson, a tenu à répondre au ministre de l’Éducation. Elle n’a pas manqué de noter la différence de taille entre les situations épidémiologiques entre la France et la Californie, État américain sur lequel se base la reprise.

Dans l’État américain, 10% des doses de vaccins ont été réservées chaque semaine aux enseignants et aux personnels des établissements scolaires, d’après le plan de vaccination annoncé par le gouverneur Gavin Newsom en février. 

La situation est bien différente en France, où la pression continue de monter pour fermer les écoles, face à une hausse des cas de contamination au Covid-19 en leur sein.

Outre la réponse de Ifat Orgad, les critiques se sont multipliées sur Twitter, surtout du côté des syndicats, face à l’explosion des cas positifs chez les élèves et les enseignants. 


Alix Coutures – HuffingtonPost – Source (Extrait)


*) Surnon donné par les enseignants et eleves au ministre de l’Education