Nouvelles engencements de vie

Nouvelles obligations

Beau-Papa

J’avais pas prévu
D’un jour adopter
Mon enfant j’ai dû
Surtout m’adapter

Y’a pas que les gènes
Qui font les familles
Des humains qui s’aiment
Suffisent

Et si l’averse
Nous touche toi et moi
On la traverse à deux à trois
Et si l’averse
Nous touche toi et moi
Prends ma main de beau-papa

J’attendais pas
J’te laisserai pas
Même sans l’même sang
On s’aimera

Non je ne volerai jamais la place

Du premier qui t’a dit « je t’aime »
Sur ton visage on voit son visage
Et c’est ainsi que tu es belle

De vous à moi
C’est moi j’avoue
Qui me suis invité
Dans sa vie là
Dans la vie où
Elle n’a rien demandé

Et si l’averse
Nous touche toi et moi
On la traverse à deux à trois
Et si l’averse
Nous touche toi et moi
Prends ma main de beau-papa

J’attendais pas
J’te laisserai pas
Même sans l’même sang
On s’aimera
On s’aimera

J’avais pas prévu
D’un jour adopter
En vérité nue
C’est toi qui l’a fait

Y’a pas que les gènes
Qui font les familles
Du moment qu’on s’aime

Et si l’averse
Nous touche toi et moi
On la traverse à deux à trois

Et si l’averse
Nous touche toi et moi
Prends ma main
Dis
Prends-là

J’attendais pas
J’te laisserai pas
Même sans l’même sang
On s’aimera

Même sans l’même sang
On s’aimera


Vianney