Incredible premier sinistre

Comment parler de politique aux jeunes ?

Après Emmanuel Macron chez Brut, Gabriel Attal et son dialogue avec des « influenceurs », Jean Castex a cru pouvoir renouveler le genre en se pointant sur Twitch (15/3), dans l’émission de Samuel Etienne.

Résultat : il s’est pris à son tour une volée de bois vert de la part des internautes Réponses à côté de la plaque », « Trop de langue de bois », « Il n’a pas compris l’exercice »), mais aussi de l’animateur.

Il faut dire que Castex, assumant son côté « vintage », est apparu aussi corseté qu’à l’accoutumée. Sans cravate, certes, mais aussi plat que la Méditerranée par beau temps et vent nul.

Les raisons de sa nomination par Macron ?

  • « Il faudra le lui demander.»

Des regrets depuis sa prise de fonctions ?

  • « Il y a des mesures qu’on aurait dû beaucoup mieux expliquer. »

Fallait-il gérer différemment la communication sur la pénurie de masques ?

  • « En tout cas, c’est clair que c’est une épreuve permanente d’humilité. »

Bien.

Samuel Etienne s’est livré pour ses fans à un débrief assez féroce de l’exercice.

  • « Au bout de deux-trois minutes, je me dis : « Ça va pas le faire. » »

L’animateur ne sait pas quel est le « logiciel » de son invité, qui n’est

  • « pas du tout dans la séduction »

et n’a pas compris l’

  • « exigence d’horizontalité ».
  • « Pour moi, il n’était pas dans un discours de vérité »,

a résumé l’animateur.

  • Mais qu’est-ce qu’un « discours de vérité » pour un Premier ministre en fonctions ?

Samuel Etienne s’est lui-même posé la question, se demandant si un politique « en responsabilité » (bonjour la langue de bois) pouvait « dire le fond de sa pensée ».

La réponse étant non, on passe à la question suivante, très « vieux monde », certes : et si on arrêtait ce cirque ?


Article signé des initiales A.-S. M. – Le Canard enchainé – 24/03/2021