Se passerait-il quelque chose dans le journalisme?

On sait depuis longtemps que des centaines de journalistes plutôt jeunes tentent l’aventure, les aventures.

Mais le projet Disclose donne envie de connaître la suite.

On résume vite fait.

À l’été 2015, notre bon ami Bolloré veille.

Devenu patron de Vivendi, il règne donc sur sa filiale Canal +.

Or un documentaire doit y être diffusé, qui raconte de belles choses sur les magouilles du Crédit mutuel, banque qui a aidé Bolloré dans sa marche triomphale.

Il censure.

Le doc, de Geoffrey Livolsi et Nicolas Vescovacci, finira par passer sur France 3, mais pour Livolsi, c’est la goutte d’eau fatale. Avec quelques amis et confrères, dont Jean-Pierre Canet, il lance en 2018 Disclose (disclose.ngo/fr) après une levée de fonds auprès de simples citoyens.

Le principe de fonctionnement est enfantin : plus les donateurs ouvrent leur porte-monnaie, plus les journalistes travaillent. On paie pour permettre des enquêtes au long cours. En deux ans, Disclose a déjà reçu quelques grands prix, dont le Sigma Awards.

Signalons deux enquêtes qui ne peuvent que plaire dans cette page : l’une sur l’élevage intensif, l’autre sur les conséquences réelles des essais nucléaires français à Mururoa et Fangataufa. J’y reviendrai après avoir lu le livre qui l’accompagne, dont l’un des auteurs travaille avec Disclose.

On peut filer des infos à Disclose de manière discrète en ouvrant un compte mail sécurisé, via ProtonMail. Ça a l’air compliqué, mais c’est simple comme tout (1). On peut aussi utiliser l’application gratuite Signal, qui paraît-il garantit la confidentialité des échanges.

Bien que si jeune, Disclose a déjà un petit frère breton, Splann ! (splann.org), d’un mot qui veut dire « clair ». Et c’est en effet limpide. Le groupe autour de Splann !, basé à Guingamp (Côtes-d’Armor), entend regarder derrière la carte postale, genre rochers et côte sauvage. Et la cible principale, sans surprise, c’est l’empire agroalimentaire qui a transformé la Bretagne en une infâme décharge à cochons et à déjections.


Fabrice  Nicolino – Charlie Hebdo – 17/03/02021


1. disclose.ngo/fr/page/devenez-une-source