C’est le contribuable qui paie…

Le vrai prix du vaccin

Les cinq semaines de retard déjà accumulées par l’Union européenne sur son programme de vaccination lui coûteront 90 milliards, a calculé Allianz, le premier assureur européen (« Le Figaro », 9/2).

Chaque semaine de réduction de l’activité économique diminue de 0,4 % le PIB des 27 pays de l’UE. Soit, pour cinq semaines, un manque à gagner égal à ce qu’ils recevront cette année au titre du plan de relance européen.

Allianz souligne que les pays qui ont pris une longueur d’avance dans la vaccination (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Israël) bénéficieront d’un retour à la normale beaucoup plus rapide et, donc, de performances économiques supérieures à celles des retardataires.

Plus de victimes et moins de croissance : c’est la double peine ?


Article non signé – Le Canard Enchainé – 17/02/2021