La comprenette dure !

À moins que ce soit de l’enfantillage ….

Philippe n’est pas très vaillant du point de vue « devoir conjugal ».


Véronique décide de passer à l’offensive

Un soir, elle se blottit dans ses bras en disant :
Oh! Philippe, j’ai froid !

Bon prince, Philippe se lève et remonte le thermostat de plusieurs degrés.

Deuxième tentative, elle se blottit à nouveau contre lui en disant :
Philippe, j’ai encore froid !


Notre « benêt » se lève à nouveau et prend dans une armoire une belle couverture pure laine vierge et couvre Véronique…

À la troisième tentative, Véronique se dit qu’elle doit être plus explicite :
J’ai encore froid et je vais te dire un truc : quand maman avait froid, mon père se couchait sur elle !

Et, Philippe de répondre :
On ne va quand même pas réveiller ton père à cette heure-ci !