Étiquettes

Des cabinets privés, notamment américain, sous dirigent des ministères français.

Combien le gouvernement dépense-t-il chaque année en conseil de stratégie ?

« Le Canard » avait officiellement posé la question au Premier ministre le 12 janvier 2021, après avoir révélé que le ministère de la Santé avait fait appel (entre autres) au cabinet McKinsey pour mettre au point sa stratégie vaccinale.

La réponse, après force relances, est arrivée le 7 février — soit quatre semaines plus tard, alléluia ! Encore une preuve de la grande transparence des finances publiques alors même qu’en 2014, déjà, un rapport de la Cour des comptes dénonçait l’inflation des commandes à des cabinets privés et leur relative opacité.

Un budget Covid …

Les magistrats de la Rue Cambon estimaient alors la dépense annuelle à 150 millions d’euros : une somme importante mais inférieure à celles de nos voisins britanniques ou allemands. Sept ans plus tard, les services du Premier ministre livrent ce chiffre au « Canard » : la dépense annuelle, entre 2018 et 2020, ne serait plus, « en moyenne », que de « 65 millions ». Soit une chute vertigineuse !

Une bonne nouvelle, donc ?

Pas sûr.

  • Primo, les deux évaluations ne peuvent être comparées. Les conseillers du Premier ministre refusent de se référer à l’enquête de la Cour des comptes, arguant du fait qu’ils ne connaissent pas la méthodologie employée en 2014 par les magistrats. Entre la rue Cambon et la rue de Varennes, il n’y a pourtant qu’un bras de Seine à traverser.
  • Deuzio : si la plus récente estimation émane de la très sérieuse « nomenclature budgétaire et comptable de Chorus, outil de gestion utilisé par l’ensemble des administrations », on en a exclu, explique Matignon, les « dépenses de conseil pour les systèmes d’information, audits, expertises techniques, consultations juridiques (avocats, notaires), recrutements… » Des services dont les coûts horaires, en hausse constante, se révèlent astronomiques.

Rien n’interdit donc de penser que la facture totale est bien supérieure à celle d’il y a sept ans.

  • Tertio, la Fédération européenne des associations de consultants en management évoque une dépense publique de 657 millions d’euros en 2018 (10 % du chiffre d’affaires global des sociétés de conseil français) — une estimation dix fois supérieure à celle de Matignon ! « En six ans, ajoute la Fédération, le marché a progressé de 48 %. » Et le gouvernement dépenserait moins ? Vraiment ?

Rien que ces dix derniers mois, comme l’a établi la députée LR Véronique Louwagie, chargée d’une mission d’information pour la commission des Finances, le ministère de la Santé a mandaté quatre cabinets et dépensé 11,2 millions d’euros pour être conseillé dans sa politique sanitaire contre le Covid.

A ce rythme, les 65 millions d’euros sont vite croqués !

Ces énormes différences d’appréciation, en tout cas, méritent que le gouvernement affine son estimation. Et que la Cour des comptes se repenche sur cette question brûlante : l’action publique doit-elle dépendre de l’argent investi dans les cabinets privés qui le conseillent ?


Mckinsey au tribunal

Les relations privilégiées de la Macronie avec le cabinet McKinsey agacent. TNP Consultants, une société de conseil française, a décidé de porter plainte en référé au tribunal administratif de Paris contre l’Etat. Peu fréquente dans ce monde, cette démarche vise à dénoncer le favoritisme dont bénéficierait le géant américain.

Ils étaient quatre, depuis des mois, à concourir pour chaperonner 484 « opérateurs d’Etat » : des structures aussi variées que Pôle emploi, l’Office national des forêts, les agences de l’eau, l’Opéra de Paris, etc.

Le gouvernement, en effet, a invité ces opérateurs à réduire leurs achats d’au moins 200 millions d’euros d’ici à 2022, et l’Etat doit casquer 12 millions pour recruter un cabinet capable de les aider à économiser.

Le candidat français était moins cher que son rival américain de 30 % . En janvier, pourtant, il n’a fini que deuxième sur le podium, recalé à cause de faiblesses dans l’organisation du « pilotage » du projet.

«Il y a une prime à ceux qui ont l’habitude de travailler avec l’Etat », se plaint l’un des battus. McKinsey, bien introduit dans les ministères, profite-t-il de sa position ?

Il ne manquerait plus que, pour répondre à cette question, le 16 février 2021, les juges administratifs demandent conseil…


Jean-Michel Thénard. Le Canard Enchainé. 10/02/2021

Dessin De Diego Aranega – Le Canard Enchainé – 10/02/2021