Sanofi : le dividende de la discorde !

Le revers sur son vaccin anti-Covid n’a pas entamé les résultats de Sanofi fort d’une envolée de son bénéfice net l’an dernier, le géant pharmaceutique français va gâter ses actionnaires, …

Une nouvelle en demi-teinte : Sanofi a fait 12,3 milliards d’euros de bénéfice net en 2020, contre 2,8 milliards un an auparavant, soit une progression de près de 340 %. Pour ses résultats impressionnants, le géant pharmaceutique français peut remercier la vente d’une grande partie de ses actions Regeneron, la biotech américaine qui a développé le traitement anti-Covid utilisé par Donald Trump.

Sanofi a donc décidé de gâter ses actionnaires : l’entreprise a annoncé vendredi qu’elle proposerait un dividende de 3,20 euros par action – contre 3,15 euros en 2019 -, soit au total plus de 4 milliards d’euros.

L’annonce intervient après plusieurs journées d’action syndicale contre la stratégie de Sa. nofi. L’an dernier, le laboratoire avait en effet annoncé 1.700 suppressions de postes dont environ un millier en France.

Selon les syndicats, près de 400 de ces suppressions aurons lieu dans la recherche, ce qui suscité de nombreuses critiques chez les élus.

Les syndicats du groupe, notamment la CFDT, ont d’ailleurs dénoncé vendredi l’absence de hausse générale des salaires et les suppressions de postes, protestant contre le « mépris » de la direction à l’égard des salariés après la publication de tels résultats.

Sanofi est aussi accusé d’un retard dans la production du vaccin contre la Covid-19. Alors qu’il est l’un des leaders mondiaux dans ce domaine, le laboratoire ne devrait pas sortir un vaccin avant fin 2021.

La direction défend pourtant sa stratégie et explique que les vaccins ne sont pas concernés par, les coupes dans la recherche. D’ailleurs, la division vaccins (grippe…) a été particulièrement dynamique l’an dernier, avec quasiment 6 milliards d’euros de ventes, en progression de près de 9 %. Au regard de ces résultats positifs, il est donc logique de verser un dividende aux actionnaires, fait valoir la société.

Quant aux dividendes, ils profiteront également aux salariés français de Sanofi, selon une note de la direction diffusée en interne vendredi, qui rappelle que 90 % d’entre eux sont actionnaires du groupe. En outre, la rémunération variable collective qui leur est versée devrait être supérieure à 2019.


Le Dauphiné 06/02/2021


Mais pourquoi cela vous-nous gêne… C’est la beauté du capitalisme… Toujours plus pour les uns (toujours les mêmes) toujours moins pour les autres… Mais qui sont les autres?

Nous tous, les C … qui laissons faire.

En 1792, ils chantaient « La Carmagnole ». Ils ont chanté pendant « La Commune ». Nous avons chanté en Mai 68 … Oui chaque événement eut ses morts, mais aussi, combien de bienfaits sociaux en ont résulté !

Nous, révolutionnaire … juste désireux de bazarder cette clique de forbans vicieux et intéressés … aux prochaines élections, du vent … Bien sûr cela n’engage que moi … enfin ….

MC

4 réflexions sur “Sanofi : le dividende de la discorde !

  1. bernarddominik 07/02/2021 / 12:51

    Sanofi ne distribue que le tiers de son profit et en plus c’est le résultat d’une vente donc d’une perte de capital. Si sanofi ne distribuait pas de dividende, plus personne n’y mettrait un sou et rapidement l’entreprise fermerait. Ce qui me gêne ce n’est pas le dividende, preuve de santé, mais le fait que sanofi se comporte plus comme un fonds de pension que comme un laboratoire. Et là je trouve que Bruno Lemaire n’a pas réagi correctement, avec tout l’argent que donne l’état il avait les moyens d’imposer une autre stratégie.

    • Libres jugements 07/02/2021 / 15:21

      Eh bien Bernard, vois-tu il y a deux choses qui me gênent énormément chez Sanofi.
      La première Concerne la production. La deuxième c’est qu’un certain nombre de brevets auparavant détenus par l’entreprise française, est passé dans le « bien » international ou plus exactement dans le « bien » des financiers qui en profitent pour amasser des sommes considérables sur, entre autres, une pandémie.
      Certes nous sommes (hélas) dans un système libéral et tant que ça existera, les actionnaires se frotterons les mains à l’arrivée d’une pandémie … dans le même temps, en être satisfait au point d’abandonner toute recherche …. on devient dépendant d’autrui.
      Amicalement
      Michel

  2. Danielle ROLLAT 07/02/2021 / 14:36

    Sanofric a-t-il dit la France pour les millions perçus au titre du CICE…Ca ne le gène pas de virer des salariés qui paient aussi ce cadeau ?
    Dans toute histoire, il y a une morale en conclusion.. Où est-elle ici ?.

    • jjbey 07/02/2021 / 23:42

      oui il y a une morale c’est que le fric n’en a pas.

Répondre à Libres jugements Annuler la réponse.