Le figaro encense son patron !

La signature, lundi à Athènes, de la vente de 18 Rafale à la Grèce a été célébrée comme il se doit dans les colonnes du « Figaro » (26/1).

Propriété, comme lesdits avions de combat, du groupe Dassault, le quotidien de droite omet bizarrement de préciser le montant de la transaction : 2,5 milliards d’euros , selon l’AFP (25/1).

Gênées avec les chiffres, les pages saumon du « Fig » ?

L’opération a au moins le mérite de révéler un vrai démocrate : c’est le président turc Erdogan, qui, en multipliant menaces et provocations en mer Égée, a poussé son vieil ennemi hellène, pourtant passablement endetté, à passer à la caisse.

Face aux Rafale ultramodernes, le sultan Erdogan et ses vieux F-16 rafistolés feront moins les fiers.

Et, moyennant (on le répète) 2,5 milliards d’euros, « Le Figaro » ne peut que s’en féliciter !


Article non signé lu dans le Canard 27/01/2021