Défense de rire

Heureusement que l’Académie de médecine est là.

Cette vénérable institution, composée de 130 membres titulaires, pond de temps en temps des communiqués.

Le dernier, daté du 22 janvier, contredit le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui avait déconseillé, quelques jours plus tôt, le port de masques fabriqués à la maison. Pour l’Académie, cette recommandation « manque de preuves scientifiques », même si elle « relève du principe de précaution ». Nous voilà bien avancés.

Poursuivant leur réflexion, les académiciens recommandent « d’éviter de parler et de téléphoner » dans les transports en commun.

Vers quoi se tourner ? Les jeux sur écran ? les SMS ?

Deux activités hélas très risquées, car elles peuvent occasionner des éclats de rire, source bien connue de microparticules.

La prochaine étape, c’est donc l’interdiction de rire, de sourire et de blaguer, dans le métro et ailleurs.

 Que nous restera-t-il ?

La méditation… des communiqués de l’Académie de médecine.