ça gène alors dissolvons!

Créée en mars 2020, cette mission parlementaire avait publié en décembre un rapport aux conclusions sévères à l’égard du gouvernement.

Ben oui pourquoi s’géner …

La mission d’information de l’Assemblée nationale sur la gestion de la crise sanitaire a voté mercredi sa propre dissolution, à l’initiative des députés de La République en marche (LR-EM). Une décision qui a surpris et ulcéré les oppositions de gauche comme de droite, placées devant le fait accompli par la majorité.

La mission d’information sur le Covid avait rendu un premier rapport le 3 juin 2020 avant de se doter des pouvoirs d’une commission d’enquête pour six mois. De cette deuxième phase était né un rapport, publié le 2 décembre, qui racontait par le menu l’impréparation de l’État face à la pandémie.

Les signataires du rapport y pointaient notamment la « sous-estimation » du nombre de masques nécessaires face à une crise éventuelle et le caractère « inadapté et sous-dimensionné » de l’agence Santé publique France.

Depuis, les députés attendaient l’ouverture d’une troisième étape de la vie de cette mission. Le 30 décembre dernier, son rapporteur Éric Ciotti (LR) et son vice-président Damien Abad demandaient à pouvoir auditionner Olivier Véran, le ministre de la santé, au sujet de la stratégie vaccinale de la France. Ils ont reçu en guise de réponse une convocation pour une réunion ce mercredi, dont l’objet était de faire un « point sur l’organisation de la mission d’information ».

Finalement, le point a été bref.

Le président de la mission, Julien Borowczyk (LR-EM), a annoncé dès le début de la réunion sa volonté de mettre fin aux travaux. « Ça n’était même pas inscrit à l’ordre du jour, s’étonne auprès de Médiapart le député communiste Pierre Dharréville. C’est un outil qui permettait à l’Assemblée nationale d’exercer son pouvoir de contrôle. Face à un gouvernement qui décide seul, cette mission permettait au moins cela. »


Ilyes Ramdani- Médiapart. Source (Extrait)


Mais non nous ne sommes pas en dictature … Prière de garder cela dans la case des abus de pouvoir et dès les prochaines elections virer cette bande de guignols … Dehors tout ses vassaux carpettes LR-EM – MC

4 réflexions sur “ça gène alors dissolvons!

  1. jjbey 28/01/2021 / 17:54

    Confier à des parlementaires la mission de contrôler l’avancement de la situation en matière de lutte contre la pandémie est une hérésie alors que le gouvernement a confié le soin d’organiser la vaccination à des cabinets privés. Inutile de savoir à quoi sert l’argent qui est ainsi gaspillé, le contribuable paie et les retards de vaccination s’accumulent.

  2. bernarddominik 28/01/2021 / 17:55

    Très significatif du macronisme. La démocratie pour Macron c’est le droit de dire « oui », le « non » est exclus.

  3. Danielle ROLLAT 31/01/2021 / 15:42

    Et pendant ce temps, les hospitaliers croulent et « crèvent » sous le boulot, toutes les réanimations saturent, les centres de vaccination sont à peine servis, 520 doses par semaine pour chacun des 12 centres ouverts, d’autres n’ouvrent pas, sur décision préfectorale.. Il faut par ailleurs réserver les doses à ceux qui ont déjà reçu la 1ère injection.. les PA en foyer logement ne seront pas vaccinées sur place, mais soumises au régime commun, devront patienter, alors qu’elles sont prioritaires sur le papier, et que les mêmes consignes de sécurité et de prévention que dans les EHPAD sont appliquées dans leurs établissements….On marche sur la tête.. A quoi jouent-ils ? Vont-ils monter au créneau auprès des labos ? On comprend mieux pourquoi ils annulent cette commission parlementaire avec le concours de leurs godillots qui devraient se méfier, rien n’est acquis..

  4. bernarddominik 31/01/2021 / 18:28

    Comme toute entreprise capitaliste les labos vendent avant même de fabriquer. Et ils vendent même s’ils savent qu’ils ne pourront pas fournir à la date prévue, le risque est minime, la justice est tellement lente que tous savent qu’il n’y aura pas de plainte. Vendre vendre et encore vendre, même ce qu’on n’a pas, c’est le leit motive du capitalisme

Laisser un commentaire