Une lettre de toi 

Si tu as encore le temps, n’oublie pas de m’écrire
J’aime par-dessus tout ces petits bouts de vie
Tous ces mots en noir et blanc qui nous parlent de nous
C’est un peu comme un livre quand je les mets bout à bout

J’ai pas fait attention et j’ai pris l’habitude
Mettre un point d’interrogation à toutes mes écritures
Pour espérer recevoir une lettre de toi

Pourras-tu m’accorder, dans le bruit de ta vie,
Des instants de silence devant la feuille que l’on remplit?
J’aime à y regarder par-delà ton absence
Tout ce que je peux lire
Dans tous les mots qui te ressemblent

Ça paraît dérisoire quand on peut se parler
De préférer l’histoire sur le papier
J’ai parfois l’impression d’être un peu ridicule
D’aimer plus que de raison cette littérature

Ce petit coin de ciel posté de par chez toi
Me donne des nouvelles d’un ciel que je ne vois pas
Ici, c’est plus facile d’avoir une conversation
C’est beaucoup plus joli d’avoir le temps d’une réponse

Puisque ça nous ressemble de noircir les pages
Pourrait-on faire ensemble un bout de ce voyage?
Dans ce monde virtuel, on a perdu le goût
D’écrire des poèmes dans la prose de tous les jours

Ne l’a-t-on jamais fait que je n’attends que ça
Espérer une lettre, une lettre de toi


Barbara Deschamps