Si simple …

Ma France à moi.

Ma France à moi, elle est joyeuse
Elle dit bonjour et comment allez-vous ?
Mais elle sait dire non, elle est frondeuse
On ne la fera jamais mettre à genoux
Ma France à moi, celle que j’adore

Celle qui chantait le chant des partisans
Celle des Klarsfeld, celle de Senghor
Celle de Prévert et la France des paysans
France de Stendhal, Chamfort, Molière
France de Balzac La fontaine et Victor
Des frères Lumières, d’Apollinaire
D’Alfred Jarry, des chants de Maldoror
Ma France à moi, qu’avant tout j’aime

C’est celle de la liberté d’expression
Les mots d’amour voire les blasphèmes
Sont l’essentiel de ma respiration

France de Matisse, Monet, Soulages
France de Desproges et des tweet de Pivot
France de Coluche, France du partage
France de Daumier, Gottlieb et Picasso
Ma France à moi peut être croyante
Mais a parfaitement le droit d’être athée

Bible ou Coran, si, ça lui chante
Elle dit pardon c’est pas ma tasse de thé
Ma France à moi, elle est gourmande
L’accordéon de jazz et de Verdi
Elle chérit ses enfants de légende
Ceux du Vel’d’hiv et ceux du Paradis
L’obscurantisme, d’un autre âge
Les fanatismes elle en a fait son deuil
Aucun racisme aucun clivage
Ne sont bien venus sur sa Terre d’accueil


Nos femmes en France, embrassent et dansent
Libres d’aimer de faire passer des textos
Elles n’apprécient guère qu’on les tabasse
Ni d’être voilé ce ne sont pas des bateaux
Et oui ma France adore ses femmes
Les Barbara, Colette, Marie Curie,
Les De Beauvoir, celles qui s’enflamment
Lucie Aubrac Simone Veil, Adjani,


Ma France de Jaurès fût compagne
Et des savants des chercheurs, elle raffole
Jules Ferry, Pasteur, Charlemagne
C’est grâce à eux qu’on va tous à l’école
Bien sûr ma France elle est laïque
De penser libre et libre de parole
C’est la France de la République
Les religions s’apprennent pas à l’école

Cette France que certains haïssaient
A ceux qui l’aiment il vous faut l’a laisser
Cette chanson libre, chérit ton coeur
J’aimerais que les écoliers l’apprennent par coeur
Car cette France là, tel est mon vœux
Je souhaite qu’elle soit leur France à eux

Car ma France à moi, elle est comme ça


Pierre Perret

6 réflexions sur “Si simple …

  1. Paquerite 23/01/2021 / 07:28

    Bonjour,
    J’ai bien cru que c’était de vous !
    Merci pour ce texte magnifique et bonne journée

    • Libres jugements 23/01/2021 / 14:00

      Bonjour Corinne,
      Non ce texte n’est pas de moi
      Au demeurant je ne me juge pas capable décrire avec tant de justesse.
      Rendons à César ce qui appartient à Jules et oui l’ensemble de l’œuvre de ce monsieur Pierre Perret est à connaître … en dehors des scies commerciales il a fait de nombreux autres poèmes-chansons d’une grande qualité.
      Bonne journée
      Amitiés
      Michel

  2. jjbey 23/01/2021 / 10:04

    C’et tellement lumineux qu’il faut que tous nous protégions cette flamme qui nous chauffe le cœur et aimer notre voisin.

  3. marie 23/01/2021 / 13:25

    Bonjour Michel, une bien jolie chanson Merci pour le partage Amitiés MTH

    • Libres jugements 23/01/2021 / 13:50

      Oui Marie …
      Pierre Perret n’est pas que l’auteur de chanson dites commerciales du genre «Les joyeuses colonies de vacances», «Le zizi » ou encore «Lilly» …
      c’est vraiment un Monsieur qui aurait mérité d’être plus reconnu publiquement pour ses poésies.
      Un Monsieur que je met dans la même classe que les Brel, Brassens, Ferré, Nougaro, Reggiani, Anne Sylvestre et une poignée de quelques-uns, vraiment des gens de caractère et de culture.
      Avec mes souhaits d’une bonne journée, d’un bon week-end.
      Cordialement
      Michel

  4. tatchou92 27/01/2021 / 16:09

    Il a vécu aussi dans un immeuble HLM de GENNEVILLIERS, cela lui aurait inspiré « la cage aux oiseaux » et « les jolies colonies de vacances ». Ses enfants jouaient avec les autres et allaient dans les mems écoles publiques. Il l’avait écrit au Maire de la Ville, à l’époque, sans doute au moment, ou il la quittait. Le Maire actuel, ¨Patrice LECLERC vient de la publier sur FB, (çà me permet d’écrire ces lignes), et souhaite le recevoir. MERCI Pierre PERRET.

Laisser un commentaire