C’est l’Heure du cinoche …

Le cinéma

 Sur l'écran noir de mes nuits blanches
 Moi je me fais du cinéma
 Sans pognon et sans caméra
 Bardot peut partir en vacances
 Ma vedette c'est toujours toi
 Pour te dire que je t'aime rien à faire, je flanche
 J'ai du cœur mais pas d'estomac
 C'est pourquoi je prends ma revanche
 Sur l'écran noir de mes nuits blanches
 Où je me fais du cinéma
 
 D'abord un gros plan sur tes hanches
 Puis un travelling panorama
 Sur ta poitrine grand format
 Voilà comment mon film commence
 Souriant, je m'avance vers toi...
 Un mètre quatre vingts,
 Des biceps plein les manches,
 Je crève l'écran de mes nuits blanches
 Où je me fais du cinéma...
 Te voilà déjà dans mes bras...
 Le lit arrive en avalanche...
 
 Sur l'écran noir de mes nuits blanches
 Où je me fais du cinéma,
 Une fois, deux fois, dix fois, vingt fois,
 Je recommence la séquence
 Où tu me tombes dans les bras...
 Je tourne tous les soirs
 Y compris le dimanche...
 Parfois on sonne, j'ouvre, c'est toi...
 Vais je te prendre par les hanches
 Comme sur l'écran de mes nuits blanches ?
 Non, je te dis : " Comment ça va ? "
 Et je t'emmène au cinéma. 

Claude Nougaro