No Brexit et « filer à l’anglaise » …

Ah ! Les Johnson ! Un beau sujet de série, avec de vrais personnages et un scénario culotté…

Bienvenue à Stanley Johnson, père du Premier ministre britannique, qui « effectue actuellement des démarches pour obtenir la citoyenneté française », comme l’a révélé RTL (31/12).

Quant à Rachel, la sœur de Boris, elle veut, elle aussi, des papiers français. Journaliste en vue, elle fit naguère campagne contre son frangin en concluant, seins à l’air, une émission de télé. « Tous les médias ont l’air complètement stupéfaits par l’idée que le Brexit va mettre l’Angleterre à nu », avait-elle expliqué en rigolant. Bienvenue à Rachel, qui ne sera pas dépaysée par la cérémonie de naturalisation : le buste de Marianne n’est pas très habillé non plus.

Et voici Carrie Symonds : la compagne de Boris Johnson ne songe pas à se franchiser, mais son influence politique n’est plus un secret à Londres. Présentée comme la « boussole » du Premier ministre, cette pétulante communicante aurait convaincu son chéri de négocier un Brexit moins dur et, en politique intérieure, « un programme centriste et modéré » (« Le Point », 31/12).

On sait maintenant pourquoi Boris Johnson est toujours mal coiffé : il ne sait jamais ou souffle la tempête…


Article signé des initiales F. P. – Le Canard – 06/01/2021

Une réflexion sur “No Brexit et « filer à l’anglaise » …

  1. jjbey 09/01/2021 / 15:09

    Entre un affaiblissement de l’Europe et une pagaille épouvantable dont on ne mesure pas toutes les conséquences au niveau des échanges le Brexit restera un modèle de bêtise dans les accidents de l’Histoire du monde.

Laisser un commentaire