Macron et l’effacement !

La question mérite d’être posée …

Dans la suite (illogique certes mais bien réelle) des « effacements » sociétaux et historiques par les différents locataires libéraux élyséens … Allant de la résistances, Ambroise Croizat-Sécurité sociale, le code du travail, les 35 h et les dimanches jours de repos, mai 68, la retraite, Les lois 1901 et 1905, la laïcité, l’abandon de bons nombres de libertés, les successifs gouvernements libéraux et maintenant notre « macrounet », entend en finir, des quelques avancées des années 81-82 du gouvernement Mitterrand. Allez hop à la lessiveuse … l’histoire et notamment l’histoire sociale c’est Jupiter qui l’aura écrit … sauf si nous nous y mettons tous pour changer la constitutions … entre autre … MC


À l’Élysée, une commémoration en chasse une autre.

Après l’année Charles de Gaulle et la séquence hommage à Valéry Giscard d’Estaing, voici le tour de l’année François Mitterrand. Emmanuel Macron se rendra, vendredi, en Charente, à Jarnac, où il se recueillera sur la tombe de son prédécesseur, au pouvoir entre 1981 et 1995, avant une visite de sa maison natale, transformée en musée. […] Le chef de l’État « ne devrait pas prendre la parole », précise l’Élysée. […]

Enfin, un troisième événement est prévu pour le 9 octobre, pour célébrer les quarante ans de l’abolition de la peine de mort.

Pour Emmanuel Macron, [avec] cette énième itinérance mémorielle  […] [il s’agit] de continuer à dérouler ce « fil de l’histoire » française dont il croit être le récipiendaire. « Il ne faut pas chercher à lire les évocations des présidents par Emmanuel Macron comme une captation, défend-on à l’Élysée. La question n’est pas de savoir ce qu’il y a chez Macron de pompidolien, de gaullien, de giscardien ou de mitterrandien. C’est un objectif de transmission. Un président de la République est légataire de ses prédécesseurs. L’évocation des présidents doit être toujours mise à profit pour créer un imaginaire commun, partagé par tous les Français. » [A bon mais votre grandeur… vous entendriez faire valoir votre souhait pour une réelection en 2022 que vous ne vous comporteriez pas autrement … et puis n’y a-t-il pas des elections territoriales et régionales en 2021 ??? – MC]

L’obsession de se débarrasser de l’image du banquier affairiste

 […] Emmanuel Macron « a l’obsession de se débarrasser de cette image qu’il avait pu avoir en 2017 du banquier affairiste et de démontrer qu’il est en capacité d’incarner, de s’inscrire dans l’histoire de France », rappelait l’historien Jean-Numa Ducange en septembre 2020 […]. Son quinquennat, marqué par les décès de Jacques Chirac et Valéry Giscard d’Estaing, les cinquante ans de l’élection de Georges Pompidou et l’année de Gaulle, lui en aura fourni nombre d’occasions.

 […]


Cyprien Caddeo – Source (Extrait)