Étiquettes

… au regard de la rave-party du Nouvel An organisée près de Lieuron (Ille-et-Vilaine)

Voilà l’argument avancé par l’Intérieur pour expliquer l’incapacité des forces de l’ordre à empêcher la rave-party du Nouvel An organisée près de Lieuron (Ille-et-Vilaine) « Ils étaient plusieurs centaines de Black Blocs et de zadistes venus de Notre-Dame-des-Landes », assure encore une huile de Beauvau.

« On aura mis 24 heures pour restaurer l’ordre public », râle, pas convaincu, Florian Bachelier, député local et premier questeur de l’Assemblée. Gérald Darmanin, pourtant, avait mobilisé 100.000 flics et pandores dans toute la France, pour cette nuit de la Saint-Sylvestre de crise sanitaire, avec l’ordre de lutter « en priorité » contre les « violences urbaines » et les « rassemblements non autorisés ».

De ce côté de l’Ille-et-Vilaine c’est un échec cuisant.

« On avait six escadrons de gendarmerie et des compagnies de CRS prêts à intervenir à Rennes, tente de faire valoir un galonné. On a préféré les laisser en zone urbaine. D’autant que nous avons été prévenus trop tardivement du lieu précis de la rave. »

La faute, selon l’aveu de l’un de ses membres, au service de renseignement territorial [par ce que l’erreur en aucun cas ne peut provenir du ministère de l’intérieur…] : « On était à l’ouest. » Mais pas au bon endroit…

Teuf-teuf

Afin de sauver la face, le procureur de la République a été prié de trouver fissa un ou plusieurs responsables.

Le 4 janvier 2021, Philippe Astruc a annoncé la mise en examen et le placement en détention provisoire d’un supposé organisateur de la rave. Né en 1999, sans antécédent judiciaire, le jeune homme vit dans un camion du côté de Rennes et se dit SDF. Un profil de Black Bloc : vraiment ?


Article signé des initiales D. H. – Le Canard – 06/01/2021

Dessin de Chappatte – Le Canard – 06/01/2021