On n’est jamais déçus …

…  par les dirigeants du groupe Canal Plus.


Capables de virer sans trembler un humoriste et un journaliste qui se sont permis une impertinence, et de promouvoir dans le même temps à l’antenne un chroniqueur condamné par les tribunaux pour ses sorties fachos et racistes, ils peuvent même faire mieux : l’expliquer !

Le directeur de CNews, Serge Nedjar, excelle dans cet exercice. « Il y a une énorme injustice à son sujet », dit-il à propos d’Éric Zemmour (le « JDD », 3/1).

Et d’ajouter : « C’est 240 émissions depuis octobre 2019 »,et « seules quatre ont fait débat à partir de propos qui ont pu paraître choquants ou qui l’ont été, mais qui ont été retirés de leur contexte puis montés en épingle par nos adversaires ».

C’est vrai, ça ! Tiens, prenons le dernier exemple en date.

Le 29 septembre 2020, dans l’émission « Face à l’info », Zemmour s’attaque courageusement aux mineurs isolés étrangers : « Ils n’ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont ! Il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu’ils viennent. »

Des propos sortis de leur contexte, comme on peut le constater. Et qui, dès le 1er octobre 2020, ont conduit le parquet de Paris, sûrement un concurrent de CNews, à ouvrir une enquête pour provocation à la haine raciale.

Une « énorme injustice » !


Article signé des initiales C. N. – Le Canard – 06/01/2021


Notes : C’est vrai pas obligé de parler de cet ostrogoth … mais pas obligé de le laisser bla-blater des conneries répugnante … pas obligé de regarder CNews … MC