Étiquettes

Ou vont les baisers …

Tels des fruits d’argent brodés sur le velours 
 Scintillant d’amour éternel
 Scintillant d’amour éternel ?
 
 Par dessus le sable doré et l’eau bleue partent-il
 vers les îles où rien ne meurt
 Vont-il en ces lieux d’immortelle beauté
 Porter les clairs souvenirs
 De voluptés éphémères.
 
 Chantent-ils en montant tout droit dans l’azur
 Enivrés d’instants d’extase
 Puis toute leur joie lancée dans la lumière
 Silencieux retombent-ils
 En gerbes de fleurs sur les blés ?
 
 Marguerites pour l’amusement d’amour
 Coquelicots pour l’ardente vire
 Et le frais bleuet pour les lèvres d’enfant
 Réunies la première fois
 Réunies la première fois.
 
 S’abandonnent-ils aux soupirs de la brise
 Pour aller jusqu’en novembre
 Tisser dans le froid la gaze des nuages
 Et pleurer en larmes grises
 Les amours défaits par l’automne
 
 Ou préfèrent-ils figer dans leur éclat
 Attendre que le ciel se glace
 Pour choir en flocons légers comme les duvets
 
 Que les cygnes perdent au passage
 Que les cygnes perdent au passage ?
 
 Par dessus le sable doré et l’eau bleue partent-il
 vers les îles où rien ne meurt
 Vont-il en ces lieux d’immortelle beauté
 Porter les clairs souvenirs
 De voluptés éphémères. 

Gilles Servat