Bataille d’héritiers

La disgrâce subite de Laurent Dassault, le deuxième fils de feu Serge, laisse prévoir une féroce guerre d’héritiers.

Une deuxième humiliation en quelques mois : prié d’abandonner son poste de directeur général délégué du Groupe industriel Marcel Dassault en février, Laurent Dassault, 67 ans, deuxième fils de feu Serge, vient à nouveau d’être évincé. Cette fois, il doit quitter la présidence de Dassault Wine Estates, la prospère filiale… viticole du groupe d’armement et de haute technologie.

Ainsi en ont décidé ses trois frères et sœur, Olivier Dassault, 69 ans, Thierry, 63 ans, et Marie-Hélène Habert, 55 ans. Le sens de la famille, on l’a ou on ne l’a pas…

C’est par un fort discret communiqué que la nouvelle a été rendue publique. «A l’unanimité », le conseil de surveillance du Groupe industriel Marcel Dassault a approuvé la nomination de Christophe Salin, ancien directeur général des Domaines Barons de Rothschild (Château Lafite) pour exploiter, à compter du 23 novembre, les prestigieux cépages de l’empire industriel.

Marcel Dassault, l’inventeur des Mirage, avait acquis son premier vignoble (rebaptisé « Château Dassault ») en 1955 et réussi à transformer le modeste bordeaux supérieur en grand cru classé de Saint-Emilion. Mais c’est bien Laurent, son petit-fils, qui a poussé les acquisitions suivantes (La Fleur, Faurie de Souchard, Trimoulet, Flechas de Los Andes, en Argentine). Le voilà contraint de boire le calice jusqu’à la lie.

Chinois d’honneur

Les raisons de la disgrâce dépassent le cadre des chais. « Laurent Dassault, résume un ami de la famille, a commis des bourdes jugées impardonnables par ses frères et sœur, mais aussi par les manageurs du Groupe Dassault. »

 L’une de ces erreurs date d’il y a un an. Laurent, qui adore se faufiler dans les raouts d’Etat, avait réussi à s’inviter au voyage officiel d’Emmanuel Macron en Chine du 5 au 8 novembre 2019.

Cet entrisme de VRP a scandalisé la direction de Dassault Systèmes, au moment où la société de logiciels était en passe de signer des accords de coopération technologique avec les Chinois. « Il a toujours été clairement entendu que les enfants Dassault pouvaient se prévaloir de leur nom mais en aucune manière d’un titre de dirigeant opérationnel du groupe », souligne un proche de Serge.

Méprisé par son père, ce dernier jugeait (à son tour) ses rejetons incapables de prendre la relève. En 2009, il avait pulvérisé les prétentions d’Olivier, lequel, s’estimant le « plus qualifié » des quatre enfants, avait osé réclamer la place de numéro un.

Après la mort de Serge, le 28 mai 2018, c’est Charles Edelstenne, son fidèle bras droit, qui hérite du sceptre. Laurent, Thierry et Benoît Habert, l’époux de Marie-Hélène, sont nommés chacun directeur général délégué. Un titre purement honorifique… Les chinoiseries de Laurent ont été perçues comme « une rupture du pacte familial », assure un patron évoluant dans l’orbite Dassault.

Excès de Grèce

Un impair plus récent a précipité son congé. En août dernier, tandis que les dirigeants de Dassault Aviation négocient sec avec la Grèce pour leur fourguer 12 Rafale d’occasion et 6 avions neufs, Laurent organise un voyage sur les terres de son arrière-grand-mère à Thessalonique, où Marcel Bloch, devenu Dassault, passait ses vacances d’été.

Dans la foulée, il sollicite un entretien avec le Premier ministre grec pour évoquer le dossier Rafale ! La goutte de trop. Laurent se voit retirer son dernier mandat social au sein du groupe, président des activités viticoles. Glouglou.

L’enfant terrible n’a cependant pas dit son dernier mot. « Ma réussite suscite des jalousies dans la famille, confie-t-il au « Canard ». Mais, en juin prochain, c’est mon tour de devenir président du groupe. » Aux termes des accords familiaux, la présidence du conseil de surveillance s’exerce en effet par rotation. Olivier, député LR de l’Oise, en est exclu, pour éviter les soupçons de conflit d’intérêts. Marie-Hélène a ouvert le bal, suivie de Thierry, renouvelé pour un second mandat en juin. Laurent est prêt à prendre la suite. Suspense insoutenable…

« Le véritable enjeu, note un industriel, c’est plutôt la succession de Charles Edelstenne dans trois ans, quand il aura atteint 85 ans, âge maximal prévu par les statuts. » Un vote unanime des héritiers est nécessaire.

En cas de blocage, l’intervention du comité des sages sera requise.

Denis Kessler (pédégé, en partance, de Scor), Jean-Martin Folz (ex-patron de PSA), Pierre Mutz (ex-préfet de police de Paris), Henri Proglio (ex-boss d’EDF) et le notaire de la famille, Bernard Monassier, attendent ce moment avec inquiétude.

Rivaux depuis leur plus jeune âge, Olivier et Laurent vont-ils se disputer les commandes du char Dassault ?

La prochaine saison fournira sûrement les ingrédients d’un chouette feuilleton d’été dans « Le Figaro », le quotidien du groupe.


Au classement 2020 des fortunes françaises de « Challenges », les quatre enfants de Serge Dassault ont conquis la 7eme place, avec 23,5 milliards d’euros.

Pas mal, mais trop modeste ! Certains actifs du groupe sont des pépites ( parfois sous-estimées).

  • Dassault Aviation, qui réalise 7,3 milliards de chiffre d’affaires, prospère en vendant des Rafale et des Falcone. Il possède aussi une participation de 24,6 % dans Thales, géant tricolore de l’électronique civile et militaire. Une affaire en or…
  • Machine à cash de la famille, Dassault Systèmes affiche un chiffre d’affaires de plus de 4 milliards.
  • En Bourse, cependant, cet éditeur de logiciels 3D est valorisé à 42 milliards d’euros, soit dix fois plus.
  • Les Dassault possèdent aussi des vignobles
  • Pour l’influence, le groupe de presse du « Figaro ».
  • Un ensemble d’immeubles et de terrains. (héritage de Marcel, passionné par la pierre) dans plusieurs villes françaises. L’Immobilière Dassault, officiellement, vaut 708 Millions d’euros, mais ce montant fait sourire nombre d’experts du secteur.

Confidence au « Canard » d’un administrateur du groupe : « La fortune professionnelle des Dassault dépasse largement les 40 milliards d’euros. »


Odile Benyahia-Kouider- Le Canard Enchainé. 23/12/2020