Les vierges …

… et s’il vous plaît … pas de « OH ! » faussement choqué de tant d’audaces, c’est la vie quoi !

La vulve des vierges s’ennuie lamentablement, comme les princesses de Rubén Darfo. Le sexe des vierges, encerclé par la chasteté et les préjugés, trompe l’ennui en fréquentant le bidet pour se défaire d’une saleté inexistante, comme le tire-au-flanc bâille de fatigue fictive.

La foufoune des vierges, en sus de transpirer l’ennui, est un vagin aigri par la discipline rigoureuse à laquelle le soumet sa maîtresse, discipline faite d’ablutions, de bains et de masturbations spectrales obéissant à la formule : regardez sans toucher. Mais la pire chose que doit subir la chatte des vierges, ce sont les lectures auxquelles elles s’adonnent à leurs moments perdus, qui sont aussi, pour elles, les plus nombreux.

Jadis, au temps de la guerre franco-allemande, ou à peu près, les vierges qui avaient un fiancé en première ligne lisaient des poèmes de Sully Prudhomme ou d’Émile Verhaeren, qui sont des poètes de grande envergure, nourrissants à satiété, et elles se permettaient même de petites incursions dans les soupirs de Marceline Desbordes-Valmore, poétesse qui attendrit les coeurs et les hymens.

Mais aujourd’hui, en ces temps postmodernes et troublés, les vierges ne se contentent plus de ces lectures romantiques ; elles se procurent plutôt, après avoir consulté les suppléments littéraires des journaux, le roman dernier cri, véritablement mortifiant pour les vagins qui se meurent parmi les bâillements (les bâillements muets de leur bouche fermée) et regrettent le temps des vierges bien intentionnées (qui, il est vrai, sentaient du sexe), ces lectrices de sonnets extravagants qui jouaient de la harpe en pressant la caisse de résonance sur leur entrecuisse et regardaient par la fenêtre tomber la pluie tout en se masturbant, main enfouie sous la jupe, dans les flots des cotillons et des culottes. Les vierges d’aujourd’hui, moins analphabètes que celles du passé, lisent des oeuvres prétentieuses, des romans vidés de leur sang, et elles ne jouent de rien, pas même du tambourin. Les vierges d’aujourd’hui écoutent de la musique new age, qui leur recoud le sexe. Comme s’il n’était pas suffisamment recousu, le pauvre, par cette virginité si docte !


Juan Manuel de Prada.

9 réflexions sur “Les vierges …

    • Libres jugements 04/11/2020 / 14:50

      Désolé Christine … Le grand-père, que je suis, n’a plus cette référence depuis déjà quelques années.
      Et le oui-dire en la matière est largement sujet a caution … mais parait-il !
      Amitiés
      Michel

  1. bernarddominik 04/11/2020 / 17:10

    Il doit y en avoir au paradis des musulmans puisqu’on leur en promet des milliers. Ce qui est en soi déjà contradictoire et montre l’absurdité des promesses des religions.

  2. Aliana62 04/11/2020 / 17:32

    Excellent texte, qui a aujourd’hui des références littéraires dignes de ce nom ? Trouver des espaces de liberté et de transgression dans un carcan social relevait de la survie, maintenant que nous avons enlevé les corsets de toutes sortes notre liberté nous conduit à la facilité et, in fine à l’absence de réflexion, au refus de penser par soi-même, bref, à une prison que le tabou sexuel d’antan n’égale pas… C’est ce que je retiens de cet écrit, peut-être suis-je hors sujet et pourtant…

    • Libres jugements 04/11/2020 / 18:04

      Bonjour, j’ai longtemps hésité a « poster » ce genre de texte et suis très étonné de l’audience qu’il rencontre sur ce blog … Ce genre de littérature caché dans les plus hautes etagères des maisonnées ou des recoins très secrets des bibliothéques est victime d’une certaine mentalité sociale induite par quelques cultes. Pourtant les plus grands auteurs litteraires et peintres ont tous et de tous temps apporté leurs contribution a l’érotisme , sel de la vie épanouie sur terre.
      Merci pour ce commentaire
      Bonne soirée
      Michel

      • jjbey 04/11/2020 / 18:37

        Le magnifique tableau de Courbet intitulé « l’origine du monde » pourrait illustrer ce texte et j’en rougirais de contentement.

        • Libres jugements 04/11/2020 / 18:44

          C’est vrai mais un gros risque de se voir censuré par le CSA car si les St font ce qu’elles veulent les indé comme moi risque gros …

          Pas de départ cette année ???

          Amitiés
          Michel

          • jjbey 04/11/2020 / 19:10

            Pour le moment pas de départ confinement oblige. On verra en roulant.
            bien amicalement

  3. Pat 04/11/2020 / 18:23

    Ben…c’est qu’à douze ans aujourd’hui…forcément, on a, ni beaucoup lu ni beaucoup rêvé !

Laisser un commentaire