USA –Élections de novembre dans le Wisconsin …

Même pas peur l’infirmière …

Rien ne prédestinait Sara Rodriguez, infirmière de 45 ans, à se lancer dans la politique en briguant un siège à l’assemblée du Wisconsin. Rien d’autre que son aversion pour Donald Trump.

Le 3 novembre [2020], les Américains voteront. Et pas seulement pour désigner leur président.

Comme toujours aux États-Unis, les électeurs se prononceront sur une série de scrutins, tant à l’échelle nationale que locale.

Le Wisconsin, un État du Midwest connu pour ses fromages, renouvellera son assemblée législative. Et une ancienne infirmière a décidé de se présenter sous les couleurs démocrates, dénonçant, entre autres, la gestion de la crise sanitaire.

À 45 ans, Sara Rodriguez rejoint ainsi le cortège des bébés politiques de l’ère Trump : en près de quatre ans de pouvoir, l’actuel président n’aura cessé de susciter des vocations… contre lui. […]

 […] … Signe des temps, Sara Rodriguez n’est pas la seule soignante à se lancer en politique.

Dix-sept médecins et autres professionnels de santé ont déjà fait leur entrée au Congrès lors des midterms de 2018, surfant sur un désir de réforme du système de santé. Celui-ci reste très inégalitaire et coûteux, malgré la loi dite Obamacare, qui a permis de doter plus de vingt millions de personnes d’une couverture médicale… et que Donald Trump voulait abroger.

En 2020, […] pas moins de vingt-deux infirmières, docteurs et chirurgiens se présentent au Congrès. […]. « On sait que le système de santé est cassé. Chacun devrait avoir accès à des soins de qualité. » Le Covid-19 a rappelé à de nombreux Américains que cela n’était pas le cas.

 […]


Alexis Buisson – Télérama- Titre original : « Élections américaines : dans le Wisconsin, une infirmière au chevet d’un pays malade » – Source (Extrait)


Une réflexion sur “USA –Élections de novembre dans le Wisconsin …

  1. jjbey 15/09/2020 / 22:44

    L’Amérique malade son président, normal que des professionnels de santé s’y mettent. Si seulement le peuple prenait conscience du mal que Trump produit et nous en débarrasse ce serait une grande satisfaction.

Laisser un commentaire