Étiquettes

Désaccord collectif

L’entreprise DERICHEBOURG, sous-traitante d’Airbus, a proposé un « accord de performance collective »  (APC) à ses salariés : fortes baisses de salaire, en contrepartie de… rien, si ce n’est un maintien (sous réserve) de l’emploi jusqu’en 2022.

En cas de refus, 700 emplois seraient passés à la trappe.

Les baisses demandées sont considérables, de l’ordre de 20%.

163 salariés (sur 1583) ont donc refusé.

Une décision lourde de conséquences puisque, l’accord ayant été accepté par le syndicat majoritaire, F0, ces personnes vont être licenciées pour « cause réelle et sérieuse », et donc voir leurs indemnités chômage diminuées (57% du salaire brut, au lieu de 80 %).

Et le pire, c’est que, selon les termes de l’accord, une nouvelle crise autorisera l’entreprise à licencier.

Mais Macron voit en ces accords des modèles de « dialogue social ». Avec un petit pistolet sur la tempe, quand même.