Étiquettes

Panique chez EDF : il risque fort d’y avoir des coupures de courant cet hiver.

La ministre Borne s’en est émue, le 11 juin. Ilva falloir « une très, très grande vigilance », a prévenu François Brottes, le patron de Réseau de transport d’électricité (RTE). On risque le black-out, s’est affolé Anthony Cellier, le député LR-EM spécialiste de l’énergie.

Cinquante-cinq jours de confinement et c’est tout le nucléaire, qui vacille…

D’ordinaire, EDF profite du printemps et de l’été, durant lesquels la consommation est plus faible, pour mener des opérations de maintenance sur une bonne partie de ses 57 réacteurs nucléaires. Mais tous ses prestataires se sont retrouvés confinés. Rien ne s’est passé, ou presque, pendant deux mois.

Il reste encore trois mois avant l’automne ?

Oui, mais on n’arrête ni ne relance un réacteur nucléaire en un claquement de doigts. Ça prend des semaines. Il y a un planning. Lequel a volé en éclats. Une situation totalement « inédite ». EDF avait tout prévu, sauf ça. La cata.

Alors il va falloir faire appel aux Français.

Une campagne va être lancée pour qu’ils s’équipent de « thermostats intelligents » pilotant leur consommation en fonction de l’état du réseau. Cent cinquante euros de rabais sur les frais d’installation à partir du 1er juillet !

  • Si ça ne suffit pas, EDF réduira la puissance : « Vos ampoules perdront un peu de leur flamboyance, mais vous continuerez à y voir », a promis Brottes (« Les Echos », 12/6).
  • Si ça ne suffit pas, on achètera de l’électricité à l’étranger, l’équivalent de 11 ou 12 réacteurs nucléaires, a prévu RTE.
  • Si ça ne suffit pas, il y aura des coupures de courant ici et là…
  • On se gèlera dans nos appartements. Pour se réchauffer, faudra sortir boire un coup, aller au cinéma, au théâtre, à la piscine.

Cet hiver, le déconfinement risque d’être obligatoire !


Article signé des initiales : J.-L. P. – Le Canard Enchaîné. 17/06/2020