Étiquettes

L’Assemblée nationale a rejeté jeudi une proposition de loi communiste visant notamment à rétablir l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), une revendication partagée par tous les groupes de gauche, mais une « vieille recette inefficace » selon le gouvernement ou la droite.

« Une juste contribution doit être demandée aux personnes les plus fortunées : ce n’est « pas une logique revancharde ou punitive », mais un « indispensable effort de solidarité », a argué le député PCF Jean-Paul Dufrègne, rapporteur du texte examiné lors de la « niche » parlementaire de son groupe.

Des « outils contreproductifs » « Les anciennes recettes ne fonctionnent plus », lui a répondu la secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher.

 La députée LREM Nadia Hai a dénoncé à son tour le « mensonge » de « faire croire qu’en confisquant à certains, on réduira les inégalités pour d’autres » et le MoDem Mohamed Laqhila a critiqué un « impôt antibusiness et antientrepreneur », avec un « gain net très faible ».

A la tribune, le communiste Hubert Wulfranc a enlevé sa chaussure pour taper en rythme sur le pupitre, en évoquant le « bruit de fond » et le « clignotant du réel » des « nombreuses voix qui disent que l’ISF n’a rien de radical et qu’on peut envisager son rétablissement ». « Suivez ce bruit de fond (..) sinon votre politique sera toujours aussi usée que la semelle de mes godasses », a-t-il conclu.

[…] A droite, Alain Ramadier (LR) a reproché aux communistes de vouloir « opposer les Français les uns aux autres », avec un « totem », « une mesure punitive qui risquerait de faire fuir davantage les investissements ». […]


Le Parisien. Titre original : « Rétablissement de l’ISF : l’Assemblée rejette un texte communiste ». Source (extrait)


Bien évidemment un tel texte ne pouvait pas être présenté par la majorité en place, elle qui fait la place au soleil à tous les fortunés de France. Il en reste pas moins qu’il fallait présenter un texte destiné à rétablir l’équité fiscale.  MC