J’ai entre aperçu guignol

Bah J’confirme c’est bien lui … mais comme il ne faut pas rester sans savoir … juste ses propos rien que ses propos les commentaires viendront bien de chacune, chacun de vous …. merci d’avance. MC

Ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron

Retrouvez  les principaux points de la quatrième allocution du chef de l’Etat depuis le début de la crise sanitaire. Une nouvelle étape du déconfinement arrive, et les nuages économiques et sociaux s’amoncellent : Emmanuel Macron a présenté ce dimanche 14 juin 2020 aux Français ses projets de redémarrage du quinquennat, à moins de deux ans de l’échéance présidentielle.

  • Dès lundi [15juin 2020], tout le territoire passe en « zone verte », permettant une « reprise plus forte du travail » et la réouverture des cafés et restaurants en Ile-de-France, a précisé Emmanuel Macron. 
  • Visites permises à nouveau dans les Ehpad.
  • Voyages permis dans l’UE, puis au premier juillet, hors Union européenne. 
  • Retour à la normale  dans les écoles, collèges et lycées qui accueilleront tous les élèves à partir du 22 juin [2020], pour « tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normales ». 
  • Le deuxième tour des élections municipales « pourra se dérouler dans les communes concernées le 28 juin », a annoncé dimanche Emmanuel Macron lors d’une allocution faisant le point sur le déconfinement.
  • « Il faudra néanmoins éviter au maximum les rassemblements » qui resteront « très encadrés » car « ils sont la principale occasion de propagation du virus », a-t-il ajouté, lors de cette allocution prononcée à la veille de l’ouverture de la campagne officielle pour le deuxième tour.
  • « Nous devons pleinement faire repartir notre économie ». « Nous n’avons pas à rougir de notre bilan », a encore plaidé Emmanuel Macron, mêlant en une seule phrase ses décisions, et le comportement des Français. « La reconstruction économique, écologique et solidaire sera la clé de notre indépendance », a-t-il dit. Le chef de l’Etat a également annoncé un « investissement massif pour l’instruction, la formation et les emplois de la jeunesse », particulièrement menacée par la crise économique.
  • « L’Etat a tenu » a également estimé Emmanuel Macron. « Nos faiblesses » a-t-il admis, « nous les corrigerions vite et fort ». Il a appelé à s’unir autour du « patriotisme républicain ».
  • Face à la crise économique, le président a exclu tout retour de l’ISF, Emmanuel Macron exclut d’augmenter les impôts pour financer les dépenses liées à la crise. Il précisera les mesures en juillet lors d’une autre allocution, pour préciser un « nouveau chemin » et « lancer les premières actions ». Déjà en campagne pour l’élection présidentielle en 2022, Emmanuel Macron se positionne en acteur des « défis historiques » que « nous avons devant nous. Pour les relever, n’oublions jamais nos forces, notre histoire, notre jeunesse, notre sens du travail et de l’engagement, notre volonté de justice, notre capacité de créer pour vivre et changer le monde, notre bienveillance ».
  • Emmanuel Macron a aussi promis dimanche « de nouvelles décisions fortes pour l’égalité des chances », en assurant que « nous serons intraitables face au racisme, à l’antisémitisme et aux discriminations ». « Notre combat doit se poursuivre et s’intensifier pour permettre d’obtenir les diplômes et les emplois qui correspondent aux mérites et talents de chacun, et lutter contre le fait que le nom, l’adresse, la couleur de peau réduisent encore trop souvent dans notre pays les chances que chacun doit avoir », a-t-il ajouté, au lendemain de manifestations contre les violences policières et le racisme à travers la France.
  • Enfin, évoquant encore ces manifestations,  la France sera « intraitable » face au racisme dit-il, mais « la République n’effacera aucune trace de son histoire », a-t-il déclaré, ajoutant que policiers et gendarmes « méritent le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la Nation ».

SOURCE


7 réflexions sur “J’ai entre aperçu guignol

  1. tatchou92 15/06/2020 / 00:09

    Bravo, tu as bien écouté…
    Moi aussi, comme beaucoup d’amis…
    Pas de commentaires ce soir…

  2. fanfan la rêveuse 15/06/2020 / 08:06

    C’est cela !
    Et maintenant faite avec ces grandes lignes, mais attention il faut tenir les gestes barrières !! N’y a t’il pas là comme un paradoxe ?

    Comment reprendre l’intégralité des enfants en classe lorsqu’il faut tenir 4m2 par enfant, en plus d’une hygiène des mains intense et de la non possibilité pour eux d’être ensemble en cours de récréation. La classe en compte 22 et qu’avec ces mesures elle ne peut en recevoir que 10…Ce n’est que ma première réflexion ! Enfin bref…

    • Skyler 15/06/2020 / 11:21

      Toute l’organisation pensée par les établissements scolaires pour accueillir les élèves dans de bonnes conditions de sécurité au 11 mai son balayés d’un revers de la main du président… et ce, juste pour 2 pauvres semaines de cours restantes !
      Et pourquoi ne pas mettre les lycées dans le même sac ?

      Bref du grand n’importe quoi, du grand Macron quoi !

  3. Matatoune 15/06/2020 / 08:14

    C’est quand même très inquiétant que notre président imagine sa démocratie sans espace contradictoire. Sans échanges de journalistes, cette communication est stérile et verbieuse.
    Il faudra être attentif aux faits : travailler davantage, cela veut-il dire travailler plus et être moins payé …
    Redéfinir une nouvelle régionalisation, qu’est ce que vraiment cela veut dire pour un centraliste autoritaire comme lui ?
    Un discours qu’on nous a vendu avant comme un changement radical….
    Rien sur les violences policières que de la calinothérapie.
    Rien pour les enseignants qui subissent actuellement une campagne calomnieuse sans précédent.

    Restons vigilants car l’après risque d’être pire !

    • Libres jugements 15/06/2020 / 15:31

      Bonjour et merci pour ce commentaire.

      Avant même d’entendre ses palabres destiné uniquement à essayer de reconquérir une certaine popularité (qu’il entend baser sur quoi d’ailleurs ?), je m’étais dit que je ne commenterais pas ses propos …

      Il devient le guignol de beaucoup de Français … Mais pas que, car les Européens commencent en avoir assez de ses positions donneuses de leçons continuelles … moi je sais, vous vous êtes des cons incultes, écoutez-moi et faites ce que je vous dis …

      Oui je sais bien personne n’a voté pour lui … Ou plus exactement entre la marine et Macron beaucoup ont pensé que ce sera un peu mieux du côté de Macron … Louper, c’est dans un autre registre mais c’est pas mieux.

      Le plus gros regret que nous pouvons avoir, est le manque actuel d’une alternative crédible, basée sur l’équité pour tous les Français.
      Avec tout mon respect
      Cordialement
      Michel

  4. jjbey 15/06/2020 / 16:02

    JE PARLE écoutez moi, ce que je dis je ne le répéterai pas car c’est suffisamment précis pour que vous le compreniez. Moi, je n’ai rein reçu de nouveau, c’est la macronerie qui continue, les fléaux du système même pas évoqués, L’argent public largement distribué sans qu’aucune contrepartie ne soit exigée, le deal avec Merkel qui sera au mieux, s’il l’est, opérationnel en 2022 et qui pèse tout de même 500 milliards d’euros . Le passage obligé par les établissements financiers pour les emprunts alors que la BCE prête à des taux proches de zéro……….Les murs de écoles qu’il faut élargir pour recevoir les enfants de façon compatibles avec la distanciation sociale….Dans l’imprécision on fait rarement mieux sauf qu’il faudra travailler plus….mais pour cela la loi des soixante heures par semaine est déjà promulguée et la modération des salaires fait également partie des instruments que nous devront subir……

  5. Pat 15/06/2020 / 16:56

    Moi j’ai entendu un beau discours (forcément ! j’aime les mots) mais quant aux mesures concrètes elles sont repoussées à juillet … lorsque les Français (ceux qui le pourront) seront en vacances.
    Comme souvent, c’est plus facile de faire passer la pilule qui ne sera peut-être pas dorée.

Laisser un commentaire