Étiquettes

Bah J’confirme c’est bien lui … mais comme il ne faut pas rester sans savoir … juste ses propos rien que ses propos les commentaires viendront bien de chacune, chacun de vous …. merci d’avance. MC

Ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron

Retrouvez  les principaux points de la quatrième allocution du chef de l’Etat depuis le début de la crise sanitaire. Une nouvelle étape du déconfinement arrive, et les nuages économiques et sociaux s’amoncellent : Emmanuel Macron a présenté ce dimanche 14 juin 2020 aux Français ses projets de redémarrage du quinquennat, à moins de deux ans de l’échéance présidentielle.

  • Dès lundi [15juin 2020], tout le territoire passe en « zone verte », permettant une « reprise plus forte du travail » et la réouverture des cafés et restaurants en Ile-de-France, a précisé Emmanuel Macron. 
  • Visites permises à nouveau dans les Ehpad.
  • Voyages permis dans l’UE, puis au premier juillet, hors Union européenne. 
  • Retour à la normale  dans les écoles, collèges et lycées qui accueilleront tous les élèves à partir du 22 juin [2020], pour « tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normales ». 
  • Le deuxième tour des élections municipales « pourra se dérouler dans les communes concernées le 28 juin », a annoncé dimanche Emmanuel Macron lors d’une allocution faisant le point sur le déconfinement.
  • « Il faudra néanmoins éviter au maximum les rassemblements » qui resteront « très encadrés » car « ils sont la principale occasion de propagation du virus », a-t-il ajouté, lors de cette allocution prononcée à la veille de l’ouverture de la campagne officielle pour le deuxième tour.
  • « Nous devons pleinement faire repartir notre économie ». « Nous n’avons pas à rougir de notre bilan », a encore plaidé Emmanuel Macron, mêlant en une seule phrase ses décisions, et le comportement des Français. « La reconstruction économique, écologique et solidaire sera la clé de notre indépendance », a-t-il dit. Le chef de l’Etat a également annoncé un « investissement massif pour l’instruction, la formation et les emplois de la jeunesse », particulièrement menacée par la crise économique.
  • « L’Etat a tenu » a également estimé Emmanuel Macron. « Nos faiblesses » a-t-il admis, « nous les corrigerions vite et fort ». Il a appelé à s’unir autour du « patriotisme républicain ».
  • Face à la crise économique, le président a exclu tout retour de l’ISF, Emmanuel Macron exclut d’augmenter les impôts pour financer les dépenses liées à la crise. Il précisera les mesures en juillet lors d’une autre allocution, pour préciser un « nouveau chemin » et « lancer les premières actions ». Déjà en campagne pour l’élection présidentielle en 2022, Emmanuel Macron se positionne en acteur des « défis historiques » que « nous avons devant nous. Pour les relever, n’oublions jamais nos forces, notre histoire, notre jeunesse, notre sens du travail et de l’engagement, notre volonté de justice, notre capacité de créer pour vivre et changer le monde, notre bienveillance ».
  • Emmanuel Macron a aussi promis dimanche « de nouvelles décisions fortes pour l’égalité des chances », en assurant que « nous serons intraitables face au racisme, à l’antisémitisme et aux discriminations ». « Notre combat doit se poursuivre et s’intensifier pour permettre d’obtenir les diplômes et les emplois qui correspondent aux mérites et talents de chacun, et lutter contre le fait que le nom, l’adresse, la couleur de peau réduisent encore trop souvent dans notre pays les chances que chacun doit avoir », a-t-il ajouté, au lendemain de manifestations contre les violences policières et le racisme à travers la France.
  • Enfin, évoquant encore ces manifestations,  la France sera « intraitable » face au racisme dit-il, mais « la République n’effacera aucune trace de son histoire », a-t-il déclaré, ajoutant que policiers et gendarmes « méritent le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la Nation ».

SOURCE