Étiquettes

Comme bien des gouvernants « en place » ou candidats postulant à une « présidentielle », Donald Trump joue sur la désunion des peuples pour se faire réélire, une attitude qui inspire (si besoin était) d’autres courses présidentielles … MC

[…] En réaction aux manifestations à Minneapolis après la mort de George Floyd, un Noir de 46 ans étouffé par des policiers, Trump a tweeté : « Quand les pillages commenceront, on commencera à tirer ».

Cette phrase est attribuée à George Wallace, candidat ségrégationniste de l’American Independent Party en 1968. […]

Deux visions des manifestations

À partir des images que l’on voit depuis des semaines, il est possible de bâtir des récits totalement divergents.

  • Certains montrent des policiers blancs qui attaquent violemment des manifestants pacifiques noirs et blancs.
  • D’autres des policiers qui défilent à leurs côtés en signe de solidarité. Et il y a eu les scènes de pillage et les incendies.
  • Trump prétend que la plupart des manifestants de Minneapolis sont des radicaux d’extrême gauche. Des bruits antisémites circulent, affirmant que le financier George Soros financerait une armée d’antifas (militants antifascistes).
  • Les bots russes contribuent à diffuser des théories du complot.
  • Le gouvernement Trump s’en fait l’écho. Dans une déclaration à la télévision, William Barr, le ministre de la Justice des États-Unis, a assuré que la contestation était « planifiée, organisée et orchestrée par des groupes anarchistes et d’extrême gauche qui utilisent les tactiques des antifas ».
  • Sans aucune preuve, Trump a lancé que 80 % des manifestants de Minneapolis venaient d’autres États que le Minnesota. Dans un tweet, il a annoncé son intention de traiter les antifas comme une « organisation terroriste ».

L’Amérique est confrontée au spectre d’un long été de troubles, avec un président qui va attiser les dissensions. […] Les derniers mots de George Floyd – « Je n’arrive plus à respirer » – sont comme la métaphore d’une société que sa vie politique, de plus en plus toxique, asphyxie.

[…]


Lu dans Courrier international. Titre original français : «États-Unis : Obsédé par sa réélection, Trump attise le feu ». Article paru dans le Financial Times – Londres signé de Edward Luce. Source française (extrait)

Lire l’article original en Anglais.