Étiquettes

Franchement, peu importe ce qu’elle devient notons que c’est quand même assez … « bizarre » de ne plus entendre parler de cette ex ministre de la santé, après les événements de la pandémie …

Marlène Schiappa, candidate à la mairie du XIVe arrondissement de Paris sous étiquette LR-EM, n’a pas réussi à donner de nouvelles de sa cheffe de file, l’ancienne ministre Agnès Buzyn, totalement disparue des radars alors que le second tour pourrait se tenir dès le mois de juin.

« Agnès Buzyn est-elle toujours votre tête de liste à Paris? », demandait-on à la secrétaire d’État en charge de l’Égalité entre les femmes et les hommes sur France Inter. « Je n’ai pas d’information à cet égard. Je suis dans l’incapacité de vous répondre ». Une drôle de façon de donner des nouvelles et un manque d’enthousiasme affiché pour une campagne qui a connu des soubresauts inédits.

[…]

Pendant la crise du Covid-19, Agnès Buzyn a repris son activité de médecin, mais est restée bien silencieuse sur ses intentions.

Stanislas Guérini, le patron d’LR-EM a répondu à sa place dans les colonnes du Monde le 15 mai. « S’il y a un second tour en juin, Agnès Buzyn sera notre tête de liste dans la capitale », affirme-t-il, sous-entendant qu’en cas de report (et donc de scrutin à deux tours) d’autres options pourraient être envisagées.

« Nous verrons, ça dépend du calendrier », a renchéri ce jeudi le patron des députés LR-EM Gilles Le Gendre, lui-même élu à Paris. « Le deuxième tour suivant le premier tour, la candidate est légitime », a-t-il glissé sans enthousiasme, refusant de dire s’il souhaite ou pas

En attendant et face à ce silence, les critiques publiques pleuvent sur la candidate fantôme.

  • « Elle a dit qu’elle connaissait les risques de cette épidémie, ça me semble invalidant pour prétendre à la mairie de Paris », a lancé le 18 mai sur Sud Radio, David Belliard, le candidat écologiste.
  • Le lendemain, sur France Inter, Cédric Villani se montre disponible pour des discussions avec LR-EM si Agnès Buzyn « compromet » la campagne.

[…] [Les paris sont ouverts à Paris !]


Astrid de Villaines. Huffington Post. Titre original : « Municipales 2020 : Buzyn sous pression en attendant la date des élections ». Source (Extrait)