Étiquettes

… allez dire ça aux employés, salariès …

« Soyez exemplaires : si vous utilisez le chômage partiel, ne versez pas de dividendes. » Bruno Le Maire avait clairement donné le cap aux entreprises françaises, sur BFMTV (30/3).

Et Capgemini l’a entendu !

Le géant informatique a décidé de faire prendre en charge par les Assédic, du 16 mars au 30 juin, une partie de ses employés. « Jusqu’à 3.500 salariés sont concernés », indique un représentant du comité social et économique central de la boîte.

Laquelle ne manque pourtant pas de trésorerie : le 1er avril [2020], elle a pris le contrôle du groupe technologique Altran, pour 4,4 milliards d’€, dont un quart payé cash.

Retraite flambarde

Quant aux dividendes, Capgemini va tout de même les faire pleuvoir : 228,6 millions d’€, en réduisant un chouia le bénef par action !

Ainsi le PDG, Paul Hermelin, ne touchera-t-il que 417.214 €. Un peu moins que prévu, mais sa rémunération pour 2019 le consolera certainement : elle s’élève à 2,76 millions d’€.

Et, pour son départ, le 20 mai [2020], l’assemblée générale votera pour lui octroyer une retraite à vie d’un montant annuel de 901.000 €.

Toujours l’« exemplarité » chère à Le Maire…


Article signé des initiales O. B.-K. – Le Canard enchaîné. 06/05/2020