Étiquettes

Attendez les vrais actes, pas les bruits de couloirs … et puis même si ils se révélaient exacts que croyez-vous qu’il adviendra lorsqu’il y aura à faire passer une loi concernant la poursuite du libéralisme … MC

Crise sanitaire, crise économique… Et bientôt crise politique ?

Alors que le groupe LR-EM a déjà perdu 18 députés depuis le début de la législature, les troupes macronistes à l’Assemblée nationale pourraient subir un nouveau coup de semonce la semaine prochaine. Selon une information des Échos confirmée au Figaro, une vingtaine d’élus marcheurs s’apprêteraient à faire sécession et à rejoindre un neuvième groupe parlementaire, baptisé « Écologie, démocratie, solidarité ».

Au total, cet espace pourrait fédérer une cinquantaine d’élus, dont le principal point commun sera d’être en rupture avec certaines orientations prises par Emmanuel Macron depuis le début du quinquennat. Parmi eux se trouvent notamment

  • Aurélien Taché (LR-EM ; Val d’Oise), connu pour ses sorties polémiques sur l’islam et la laïcité,
  • Guillaume Chiche (LR-EM ; Deux-Sèvres), qui porte la fibre sociale au sein de l’aile gauche de la majorité.
  • Mathieu Orphelin (ex-LR-EM ; Maine-et-Loire), l’écologiste proche de Nicolas Hulot…
  • Cédric Villani (ex-LR-EM ; Essonne), le mathématicien qui s’est présenté en dissidence à Paris.
  • Delphine Batho (Deux-Sèvres),
  • Ils pourraient être suivis par un certain nombre de collègues moins médiatiques, comme Émilie Carriou (LR-EM ; Meuse), Claire Pitollat (LR-EM ; Bouches-du-Rhône), ou encore Fiona Lazaar (Val d’Oise).

[…] « Tout est encore en discussion, mais ce nouveau groupe verra le jour. Reste à savoir quand, et quel sera le format », confie-t-on de source parlementaire. En clair : le divorce a été acté, mais le calendrier définitif et les modalités restent encore à définir.

[…]

Autour d’Emmanuel Macron, certains cadres de la majorité cherchent à minimiser l’ampleur de cette rupture. […]

Il n’empêche : si ces défections ont lieu, LR-EM perdra la majorité absolue (289 députés), qu’elle détenait pourtant à elle seule depuis 2017. […]

Un faux problème pour la macronie puisqu’il dispose toujours du « … soutien constant et inconditionnel du MoDem et l’appui solide d’Agir, la majorité dans son ensemble est largement assurée », balaie un proche du chef de l’État.


Arthur Berdah et Mathilde Siraud – Le Figaro –Titre original : « Menacé de sécession, LREM sur le point de perdre sa majorité absolue à l’Assemblée nationale ». Source (Extrait)