Étiquettes

Un scandale d’état de plus à mettre au crédit de la macronie … mais ils n’ont pas honte et dorment « tranquillou » … MC

Le ministre de la santé, Olivier Véran, a été envoyé au front, samedi, pour tenter de désamorcer la vive polémique sur la mise en vente dans les supermarchés, à partir du lundi 4 mai, d’un premier arrivage de plusieurs dizaines de millions de masques chirurgicaux, sur les quelque 500 millions que la grande distribution a annoncé avoir commandés.

Lors d’un point de presse lundi 4 mai à l’Élysée, Olivier Véran a indiqué que « la grande distribution a annoncé non pas des stocks de masques, mais des commandes de masques », insistant sur le fait qu’il ne fallait pas « confondre » les deux. [Olivier Véran parle de plusieurs dizaines de millions de masques chirurgicaux que l’état a commandé pas des quelque 500 millions que la grande distribution a annoncé avoir commandés]. 

Le ministre de la santé dit comprendre « l’émotion du monde de la santé », et a promis d’annoncer ce week-end une « augmentation massive » du nombre de masques distribués par l’État aux soignants. « Je comprends la polémique, j’espère aussi y mettre un terme », a-t-il conclu.

[…]

 « L’heure viendra, nous l’espérons, de rendre des comptes », écrivent dans un communiqué très dur publié jeudi, intitulé « Les masques tombent ! », sept ordres de professions de santé (médecins, infirmiers, pharmaciens, kinés, dentistes, sages-femmes, podologues). […]

« Aujourd’hui, la consternation s’allie au dégoût, ajoute le communiqué. Où étaient ces masques quand […] tous nos personnels en prise directe avec la maladie tremblaient et tombaient chaque matin ? Comment nos patients, notamment les plus fragiles, à qui l’on expliquait jusqu’à hier qu’ils ne pourraient bénéficier d’une protection adaptée, vont-ils comprendre que ce qui n’existait pas hier tombe à profusion aujourd’hui ? »

Les professionnels de santé dénoncent la « communication tapageuse » des distributeurs, qualifiés de « profiteurs » de guerre. « 100 millions par ici, 50 millions par là. Qui dit mieux ? C’est la surenchère de l’indécence », déplorent-ils.

[…]

Jean-Marcel Mourgues, vice-président du Conseil national de l’ordre des médecins, a exprimé au Monde la même « colère d’apprendre que des dizaines de millions de masques vont être vendus alors qu’on a dû gérer une pénurie profonde », et que la distribution de masques reste parcimonieuse – 12 chirurgicaux et 6 FFP2 par semaine pour les médecins de ville. « La réquisition par l’État de ces stocks me semble la suite logique », a-t-il ajouté.

[…]


Yann Philippin et Antton Rouget. Médiapart. Titre original : « Masques: l’Etat s’efface derrière les supermarchés ». Source (extrait)