Le scandale des masques continue.

Un scandale d’état de plus à mettre au crédit de la macronie … mais ils n’ont pas honte et dorment « tranquillou » … MC

Le ministre de la santé, Olivier Véran, a été envoyé au front, samedi, pour tenter de désamorcer la vive polémique sur la mise en vente dans les supermarchés, à partir du lundi 4 mai, d’un premier arrivage de plusieurs dizaines de millions de masques chirurgicaux, sur les quelque 500 millions que la grande distribution a annoncé avoir commandés.

Lors d’un point de presse lundi 4 mai à l’Élysée, Olivier Véran a indiqué que « la grande distribution a annoncé non pas des stocks de masques, mais des commandes de masques », insistant sur le fait qu’il ne fallait pas « confondre » les deux. [Olivier Véran parle de plusieurs dizaines de millions de masques chirurgicaux que l’état a commandé pas des quelque 500 millions que la grande distribution a annoncé avoir commandés]. 

Le ministre de la santé dit comprendre « l’émotion du monde de la santé », et a promis d’annoncer ce week-end une « augmentation massive » du nombre de masques distribués par l’État aux soignants. « Je comprends la polémique, j’espère aussi y mettre un terme », a-t-il conclu.

[…]

 « L’heure viendra, nous l’espérons, de rendre des comptes », écrivent dans un communiqué très dur publié jeudi, intitulé « Les masques tombent ! », sept ordres de professions de santé (médecins, infirmiers, pharmaciens, kinés, dentistes, sages-femmes, podologues). […]

« Aujourd’hui, la consternation s’allie au dégoût, ajoute le communiqué. Où étaient ces masques quand […] tous nos personnels en prise directe avec la maladie tremblaient et tombaient chaque matin ? Comment nos patients, notamment les plus fragiles, à qui l’on expliquait jusqu’à hier qu’ils ne pourraient bénéficier d’une protection adaptée, vont-ils comprendre que ce qui n’existait pas hier tombe à profusion aujourd’hui ? »

Les professionnels de santé dénoncent la « communication tapageuse » des distributeurs, qualifiés de « profiteurs » de guerre. « 100 millions par ici, 50 millions par là. Qui dit mieux ? C’est la surenchère de l’indécence », déplorent-ils.

[…]

Jean-Marcel Mourgues, vice-président du Conseil national de l’ordre des médecins, a exprimé au Monde la même « colère d’apprendre que des dizaines de millions de masques vont être vendus alors qu’on a dû gérer une pénurie profonde », et que la distribution de masques reste parcimonieuse – 12 chirurgicaux et 6 FFP2 par semaine pour les médecins de ville. « La réquisition par l’État de ces stocks me semble la suite logique », a-t-il ajouté.

[…]


Yann Philippin et Antton Rouget. Médiapart. Titre original : « Masques: l’Etat s’efface derrière les supermarchés ». Source (extrait)


2 réflexions sur “Le scandale des masques continue.

  1. jjbey 03/05/2020 / 23:11

    Difficile d’avoir des masques quand on en a besoin alors que pendant des années on n’a pas renouvelé le stock en même temps qu’on supprimait 100 000 lits d’hôpital. Pourquoi? Faire des économies……………..Faut bien prendre l’argent quelque part pour rémunérer ces pauvres actionnaires………….

  2. fanfan la rêveuse 04/05/2020 / 09:16

    Très très interpellant cette histoire, vous avouerez…
    Personnellement mon opinion est faite, nous avons affaire à de sacrés menteurs…

Les commentaires sont fermés.