Étiquettes

Voilà ce qu’apportent (importent) les grandes surfaces au détriment de ce que vous pouvez trouver dans les étales spécialisées en produits du terroir bien de chez nous … De la marchandise très souvent à prix égal, mais la qualité en plus et fait vivres éleveurs et artisans-commerçants locaux.

Cochonou, « le bon saucisson comme on l’aime chez nous », est chinois.

Tout comme le Bâton de berger Justin Bridou. C’est qu’il s’est passé quelques bricoles depuis qu’on ne tue plus le cochon à la ferme.

Prenons le bel exemple de Smith-field, plus gros transformateur de viande de porc au monde : 52.000 salariés, des usines dans 26 États américains. Le proprio de Cochonou, c’est lui! Mais le proprio de Smithfield, c’est le chinois WH Group, qui s’appelait Shuanghui..

Bénéfice annuel net en 2018 : un bon milliard de dollars.

Ces gens-là aident-ils à se battre contre le coronavirus? L’histoire de Sioux Falls, dans le Dakota du Sud, finirait par en faire douter (1). Dans cette usine Smithfield, un travailleur est testé positif au coronavirus le 22 mars.

La direction ne bronche pas, ou plutôt refile 500 dollars à ceux qui refusent un congé maladie.

Le 9 avril, il y a dans la boîte 80 cas, et le patron, royal, décide de nettoyer (à l’eau de Javel, au balai-brosse?) les ateliers pendant le week-end.

Kenneth M. Sullivan, le chef local, déclare : « Pas question d’arrêter la production, les gens doivent manger (2). » Le 13 avril, il y a 350 contaminés, soit 40 % des cas de coronavirus de tout le Dakota du Sud.

Finalement, après intervention du gouverneur, l’usine ferme provisoirement. Sous contrainte, donc. Reste une question simple : pourquoi tant d’obstination? Pour nourrir le monde, ou augmenter les dividendes versés en Chine ? Le prix du porc était en effet depuis un an de quatre à six fois plus élevé en Chine qu’aux États-Unis, et Smithfield a continué d’exporter sa barbaque là-bas jusqu’en avril même, en pleine pandémie.

Pourquoi de tels prix?

Mais parce que l’épizootie appelée peste porcine africaine, désastre planétaire biblique, a tué des centaines de millions de porcs en Chine.

Bon app’. Et pour le même prix, la fameuse grippe A(H1N1) de 2009 est sûrement partie d’un élevage de porcs mexicain de Smithfield, où les cadavres d’animaux flottaient dans la merde et le déchet.


Fabrice Nicolino. Charlie hebdo. 29/04/2020


  1. grain.org/e/6447
  2. sinithfieldfoods.com/press-room/company-news/ smithfield-foods-takes-action-to-protect-employees-and­emphasizes-critical-nature-of-food-workers-amid-covid- 19