Évasion 30

Pour vous faire oublier le confinement

Pour agrandir un clic sur une des photos ou voir « en diaporama ».

Photo réalisée avant le confinement

Collection privée, Reproduction interdite, Photos MC, Appareil Sony Alpha 500, zoom 18-55.

5 réflexions sur “Évasion 30

  1. Walter PASCOLI 01/05/2020 / 11:12

    Pas mal ce bâtiment, en effet … !

    Mais je me permets quand même une critique : un bâtiment de ce type coûte une fortune à la construction ainsi qu’à l’entretien ( … qu’il ne faut pas oublier ) .

    Un  » Pognon de dingue  » pourrait-on dire …

    • Libres jugements 01/05/2020 / 11:26

      Bonjour Walter
      En ce qui concerne l’entretien,, le coût de sa construction le coût de son exploitation, pour le moment ne connaît rien puisque le mécène qui est derrière n’est autre que le patron de LVMH … et cette fondation n’est rien d’autre qu’une manière de payer moins d’impôts. Il en reste pas moins vrai qu’aux vues des expositions qui sont proposer ne vous inquiéter pas pour la première fortune du monde, il sait gérer.
      sur un tout autre plan, sans doute avez-vous pu remarquer à travers les différentes photographies que je présente ces derniers temps pour passer le temps du confinement, je suis très intéressé en priorité à tous les modes de construction.
      Aussi en dehors de voir un certain nombre de tableaux « en vrai » de la collection Courtauld (Industriel anglais d’origine française, nourri de valeurs protestantes, Courtauld était convaincu des vertus de l’art moderne sur la société. Il n’avait qu’une idée en tête, le rendre accessible à tous. Pour cela, il va réunir, en moins de dix ans, un ensemble époustouflant d’une soixantaine de pièces, essentiellement impressionnistes et postimpression­nis­tes, à l’époque encore peu appréciées des Britanniques), j’ai pu découvrir et apprécier ce qui à l’extérieur n’est qu’un amas de ferrailles, et des plus fonctionnelles à l’intérieur et qu’il est très agréable de parcourir ce lieu. Par contre je ne sais pas, c’est comment il sera dans quelques années, quel état de conservation, s’il ne deviendra pas complètement anachronique mais tout ce qui devient anachronique revient quelques décennies après à la mode.
      Voilà en quelques mots une réponse Walter qui bien sûr n’est que mon avis … toutefois je n’ai pas entendu de critiques défavorables au cours de la visite de cet édifice ni de l’exposition.
      Très cordialement
      Michel

  2. Walter PASCOLI 02/05/2020 / 09:45

    Merci Michel pour votre réponse.
    Evidemment je veux bien croire que vous n’avez pas entendu de critiques défavorables pendant votre visite, et du point de vue architectural je n’en fais pas non plus .

    Mais j’ai toujours une fâcheuse tendance à voir le côté technique des choses ce qui fait que les bâtiments construits par Frank Gehry, par exemple le musée Guggenheim de Bilbao, m’ont toujours interpellé en ce qui concerne les frais d’entretien inévitables qui viendront au fil des années …
    Bon, ce n’est qu’un point de vue …

    Bonne journée Michel 🙂

    • Libres jugements 02/05/2020 / 16:27

      Très franchement Walter, je ne peux vous répondre sur l’avenir de ce bâtiment, son entretien, sa pérennité dans l’espace temps.
      Peut-être pouvons-nous faire un parallèle avec Beaubourg ce fameux musée inaugurée en 1977 … qui fit les bonheurs d’humoristes le comparant a une usine à gaz et qui avec le temps fini par s’intégrer dans cet ex quartier des Halles de Paris.
      Au passage je rappellerai d’ailleurs les contraintes émises aux architectes : « il fallait que chaque plateforme soit d’un seul bloc sans aucun mur de séparation, une surface plane rectangulaire adaptable à toutes expositions ou manifestations possibles ». dans ces conditions nous ne pourrons que comprendre que les architectes aientt eut l’idée de tout mettre à l’extérieur de ces plates-formes. Bien évidemment nous pourrions aussi échafauder bien des thèses autour de la tour Eiffel … et pourtant elle est toujours là
      Dès que je le pourrais j’irai voir le musée « des confluences » à Lyon ayant une architecture dans le même état d’esprit que la fondation Louis Vuitton. Nous aurons peut-être l’occasion d’en reparler.
      Très cordialement
      Bonne journée
      Michel

  3. C comme Corinne 04/05/2020 / 19:13

    Ah je n’aime pas cet endroit. L’accueil et le le lieu en lui même sont d’une froideur à faire frissonner… ça n’est que mon avis bien sûr.

Laisser un commentaire