Le Medef veut réduire les exigences écologiques …

Le courrier était resté secret.

Daté du 3 avril et adressé à Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique (avec copie à Matignon), il réclame un permis de polluer durant la crise.

« Le Medef, écrit son patron, Geoffroy Roux de Bézieux, demande un moratoire sur la préparation de nouvelles dispositions énergétiques et environnementales, notamment celles élaborées en application de la loi du 10 février [2020],  relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire. »

Dans son viseur, la « programmation pluriannuelle de l’énergie » et la « stratégie nationale bas carbone », qui auraient « un impact très significatif sur les marchés et les acteurs de l’énergie et du climat.

Le Medef demande la mise en veilleuse des sanctions envisagées en cas de non-respect des normes de qualité de l’air, la filière auto étant déjà « impactée depuis plusieurs mois par la crise ».

En tout cas, pour Renault, dont les ventes ont plongé de 3,3 % l’an dernier (pire résultat depuis dix ans), la cata se nomme Millésime-19 plutôt que Covid-19.


Article signé des initiales A. G. – Le Canard enchaîné. 22/04/2020


Puisque le gouvernement consent toutes les largesses financières, facilitées de trésorerie, voir report d’échéances, pour faire redémarrer l’économie française, pourquoi le MEDEF qui a l’oreille de l’Elysée, ne tenterait pas de faire effacer quelques décrets et lois qui gênent dans la rentabilité pour les actionnaires ? MC

2 réflexions sur “Le Medef veut réduire les exigences écologiques …

  1. jjbey 26/04/2020 / 08:42

    La loi du FRIC d’abord. Une des causes de la pandémie et certainement un facteur aggravant est très certainement la pollution de la terre. Repartir sur des bases plus saines ça ampute les profits. Alors on va conjuguer le verbe exploiter avec le verbe polluer comme au bon vieux temps………..

Laisser un commentaire