De nébuleuses jacasseries !

Des parole, encore des paroles, toujours des paroles, à qui le tour maintenant pour contredire le Premier Sinistre barbichonesque …  Macron devrait s’le mettre ou j’pense son « nous ne savions pas tout » et avouer que sa gestion du tout libéral était erronée. Mais l’ego démesuré qu’il trimbale le lui interdit.

Tentation du repli

(Le Sondage date du 18/04/2020)

La pandémie provoque logiquement la montée des sentiments anxiogènes. Lorsqu’on interroge les français sur leur état d’esprit, (en avril par rapport à février 2020

  • 32 % des sondés évoquent la méfiance (+2 points),
  • 28 % la morosité (+6 points)
  • 27 % la peur.

Face à la crise due au Covid-19, les Français confrontés à la litanie des bilans quotidiens des hospitalisations et des morts, semblent se sentir plus menacés dans leur quotidien.

  • En Allemagne, pays qui a pour l’instant connu beaucoup moins de décès, le sentiment de peur n’augmente que de 9 points.
  • Au Royaume-Uni dont la population est confrontée elle aussi à une épidémie très meurtrière, il augmente de 18 points.

Cette crise provoque également un renforcement des critiques envers le modèle occidental et la mondialisation.

[…]

Tentation du repli et critique des échanges internationaux : ces récriminations pourraient à terme se retourner contre l’Union européenne, ressentiments qu’a perçus l’europhile M. Macron. « Pour ce qui me concerne, je tâcherai de porter en Europe notre voix an d’avoir plus d’unité et de solidarité. Nous sommes à un moment de vérité qui impose plus d’ambition, plus d’audace, un moment de refondation », a-t-il promis […].

La pandémie ne sape pas tout.

Ainsi, les sondés français restent profondément attachés à la démocratie.

  • 76 % approuvent « un système politique démocratique avec un parlement élu qui contrôle le gouvernement »
  • 34% loin devant l’idée d’un régime avec « à sa tête un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du parlement ni des élections ».
  • (16 %) un pays dirigé par l’armée (16 %).
  • Mais, 81 % des personnes interrogées estiment qu’il faut avoir « un exécutif fort face aux crises sanitaires et environnementales »
  • 44 % pensent qu’il vaut mieux « moins de démocratie et plus d’efficacité » (+3 points par rapport au mois de février).

[…]

Certes, comme dans toutes les crises, la confiance envers le président actuel et son premier ministre est en hausse (34 % et 35 %, + 4 points pour les deux) mais cette augmentation est inférieure à celle de 2015 (+ 8 points).

En comparaison, les exécutifs allemand et anglais bénéficient à la fois d’une confiance beaucoup plus élevée et d’un rebond plus conséquent. Angela Merkel, chancelière allemande, voit son action approuvée par 60 % des sondés, en hausse de 11 points depuis le début de la crise.

Boris Johnson n’est, lui, en poste que depuis le mois de juillet 2019 : mais est aussi beaucoup plus haut que M. Macron (64 %).  […]

[…] … alors que l’épidémie n’est pas encore totalement vaincue,

  • 84 % des sondés français affirment que « le gouvernement devra rendre des comptes »
  • 80 % qu’il y a eu des « fautes commises par certains membres du gouvernement ».

[…]

« La bataille de la confiance est peut-être perdue »

En France, […]  « Le gouvernement français a peut-être déjà perdu la bataille de la confiance, analyse Bruno Cautrès du Cevipof. Le rebond de confiance à l’égard du président est très modeste ». « Ce n’est pas que lié à la crise mais elle accentue les choses ». « Comme si l’électorat n’avait pas oublié son évaluation de Macron et de son action avec des clivages qui s’accentuent ».


Matthieu Goar. Le Monde. Titre original : « La bataille de la confiance est peut-être perdue ». Source (Extrait)


4 réflexions sur “De nébuleuses jacasseries !

  1. fanfan la rêveuse 21/04/2020 / 08:32

    84 % des sondés français affirment que « le gouvernement devra rendre des comptes »
    80 % qu’il y a eu des « fautes commises par certains membres du gouvernement ».

    Bien évidemment qu’il va falloir rendre des comptes car les français ne sont pas idiots, les mensonges à répétitions, les oui il faut non il ne faut pas, les mesures mise en place trop tardivement ne seront pas oublier de si tôt !

    • Libres jugements 21/04/2020 / 16:08

      encore une fois François je voudrais que vous ayez raison et que les Français se souviennent et demandent des comptes.
      Malheureusement le seul moyen qu’il est offert à tous les citoyens et de porter dans les urnes un choix pour une autre société, encore faut-il que l’abstention ne soit pas un vecteur de discrédit pour celle ou celui qui est élu-e.
      Rappelons-nous quand même que Macron a été élu alors qu’il y avait à quelque chose près 50 % de la population qui s’était abstenue d’une part et que d’autre part tout a été fait pour discréditer l’arrivée d’une réelle démocratie bien avant le premier tour.
      Bonne journée
      Amitiès
      Michel

      • fanfan la rêveuse 22/04/2020 / 08:09

        Je sais bien cela Michel, mais j’ose espérer que devant un tel gouvernement, (de mémoire du haut de mes 55 ans, je n’ai jamais connu un tel bazar politique), les français vont ENFIN REAGIR !!
        Merci à vous de même Michel !
        🙂

        • Libres jugements 22/04/2020 / 13:28

          Bonjour Françoise,
          Il y a au moins une chose que cette pandémie va nous apprendre ou tout au moins apprendre aux générations qui n’ont pas connu 68 et l’après 68.
          Réalité pendant pratiquement 3 mois le bazar était à son comble en 68 et nul ne savait réellement comment cela allait se terminer. Les divers ravitaillements étaient extrêmement difficiles pour les citadins notamment parisiens et lyonnais. de 1968 on ne voit maintenant que l’après, la période baba cool, le crédit à la consommation, la liberté sexuelle, etc. Pourtant cette période de 3 mois aura marqué tous les gens qui le vécurent et le confinement, ne serait que désagréable si des dispositions sérieuses avaient été prises, en amont de la propagation de l’épidémie.

          Pour clore l’épisode 68, point de changement radical en politique puisque Pompidou succéda à De Gaulle et que Giscard succéda Pompidou avant d’atteindre 81 pour Mitterrand pendant 2 ans fit une politique sociale qu’il abandonna ensuite… depuis l’ultralibéralisme a fait son chemin et détruit tout.

          Combien je voudrais du haut de mes 79 ans, voire dans les prochaines élections une réaction de la population permettant de mettre en place une société sociale, égalitaire en tout point, mais juste au regard de l’histoire qui hélas a tendance à se répéter fâcheusement … j’ai beaucoup de doutes, mais encore plus d’espérance …
          Bonne journée Françoise
          Amitiés
          Michel

Répondre à fanfan la rêveuse Annuler la réponse.