Étiquettes

Revoilà le couple gagnant des foudres judiciaires, ces condamnés injustement selon leurs visions grâce à des artifices et investigations illégales … et mon C… c’est du poulet peut-être !

Aux pains secs et à l’eau et privés de suppo et en confinement surveillés … Et attention ils seraient bien capable malgré leurs capitaux immobiliers de venir faire quêter un peu de manger dans les diverses associations caritatives, avant de faire la manche à la sortie d’une messe à St Nicolas du Chardonnet. Dire que Jean Valjean … MC


Confiné dans son moulin de Giverny (Eure), le couple Balkany continue de brasser du vent à Levallois.

Le 8 avril, l’ancien maire a annoncé par SMS à ses anciens collègues du conseil municipal qu’il retirait son soutien à la liste « balkanyste », menée par son ancienne cheffe de cabinet, Agnès Pottier-Dumas, et qu’il lançait une liste concurrente, menée par l’adjointe aux affaires sociales, Klaudia Lafont.

Motif : le refus de Pottier-Dumas et de ses colistiers d’embaucher les inéligibles Patrick et Isabelle dans une société d’économie mixte de la ville. « Ils ont besoin de 7.000 à 8.000 euros par mois nets d’impôts pour vivre », avait plaidé, en vain, l’un de leurs (derniers) bons amis.

Mais l’appel à la charité publique des Balkany est tombé à plat.

Ni Klaudia Lafont ni aucun autre élu de Levallois ne semblent être très chauds pour monter une nouvelle liste et subventionner le train de vie du couple. Jean-Yves Cavallini, l’un de leurs plus anciens fidèles, devenu, en mars, le maire par intérim, s’est même vanté auprès d’autres élus d’avoir « bloqué », sur son téléphone, les numéros de ses anciens mentors pour ne plus être importuné.

Il a peur d’être contaminé ou quoi ?


Article non signé – Lu dans le Canard Enchainé – 15/04/2020