Médicament et dépendance Chinoise !

Une analyse de Rosemary Gibson (1) démontrant la dépendance des industriels pharmaceutiques, à la fabrication chinoise.

Question: Vous avez décrit dans un livre remarqué la forte dépendance américaine vis-à-vis de la Chine en matière de médicaments. À quel point la situation est-elle préoccupante ?

Rosemary GIBSON. – Cette dépendance est très dangereuse, les Chinois ont déjà sous-entendu qu’ils pourraient l’utiliser comme une arme. La crise actuelle est un signal d’alarme. […]

  • Comment se fait-il que les États-Unis aient abandonné à la Chine un quasi-monopole dans un secteur aussi stratégique ?

[…] Le retournement de situation en faveur de la Chine s’est fait bien sûr à cause du coût bas de la main-d’œuvre et de leurs normes environnementales plus laxistes, mais les Chinois ne seraient pas arrivés à ce résultat s’ils n’avaient pas pratiqué un dumping massif en créant des cartels de compagnies chinoises qui ont proposé des prix battant toute concurrence.

Cette politique a étranglé les producteurs européens et américains, ce qui explique par exemple que les États-Unis [comme les européens] n’aient plus de capacité manufacturière pour produire de la pénicilline. Une fois les concurrents écartés, les prix sont remontés. Cette conquête médicale fait partie d’un plan chinois industriel plus large, dont le but est de devenir la pharmacie du monde.

  • Le coronavirus va-t-il amener à la reconstruction d’une industrie pharmaceutique américaine et européenne ?

Assurer un approvisionnement adéquat relève de la responsabilité des gouvernements, de même que reconstituer une capacité de production autonome. […] Mais il reste à savoir si les grands groupes privés pharmaceutiques entreprendront de relocaliser massivement


Laure Mondeville. Le Figaro. Titre original : «Rosemary Gibson : « Cette dépendance a été cachée à l’opinion publique » ». Source (extrait)


  1. Rosemary Gibson est conseillère du think-tank de biopharmacie Hastings Center et auteur de China Rx, livre qui a révélé l’ampleur de la dépendance vis-à-vis de la Chine de l’industrie pharmaceutique américaine.

2 réflexions sur “Médicament et dépendance Chinoise !

  1. bernarddominik 14/04/2020 / 17:30

    Le coronavirus révèle une des incohérences du capitalisme : le conflit entre argent et sécurité. Le capitaliste est donc prêt à risquer de mourir pour gagner un peu plus d’argent. Mais cette contradiction est masquée par le fait que les grandes entreprises n’ont pas de sang, pas de sentiment, pas de corps. Elles sont immatérielles, et pourtant manipulent des milliards, font produire là où c’est le moins cher, seul le pouvoir politique peut y mettre un frein, ainsi PSA ne produit plus en Iran. Mais la force de la Chine, c’est qu’elle se suffît à elle même, car en Chine le politique planifie l’économie, la dirige, et tout contrat impose un partage du pouvoir, avec toujours une majorité pour les chinois, avec 1,4 milliards d’habitants elle est le premier marché du monde, elle a su acquérir toutes les technologies. L’occident s’est mis à sa mercie et commence à peine à le comprendre. Trump peut jouer au matamore, il a déjà perdu, Macron noie son impuissance sous un délire verbal, peut être seule l’Allemagne a gardé les moyens d’une indépendance industrielle et chimique, et la discrétion d’Angela Merkel est très révélatrice d’une vision globale issue du bismarckisme.

    • Libres jugements 14/04/2020 / 18:11

      Un commentaire toujours aussi perspicace en matière d’économie, Merci Bernard

Laisser un commentaire